Poser des tapes en escalier

Les Tapes en escalier : Un procédé pour réduire la pression de la tenue de boule et améliorer la fluidité du balancier et du lâcher.

Traduction d’un article de Joe Slowinski, USBC Gold Coach dans Bowling This Month de novembre 2013.

L’anatomie du pouce pose beaucoup de problèmes aux perceurs, aux coachs et aux joueurs. Avec les méthodes de perçage habituelles, il est impossible de reproduire la forme exacte du pouce de bas en haut pour bien répartir la pression de la tenue de boule. En général, le trou du pouce dans la boule convient à la forme du pouce à sa base (près de la paume) mais pas à son extrémité. Il reste beaucoup de place dans le fond du trou et le pouce a tendance à fléchir (pincer) pour maintenir la boule pendant le balancier. La pression excessive générée par l’extrémité du pouce retarde sa sortie au moment du lâcher. Poser des tapes (sans retoucher leur longueur) dans le trou du pouce, permet une bonne tenue en haut mais pas en bas. Si vous augmentez le nombre de tapes pour réduire la flexion du pouce, ça va coincer en haut et retarder également la sortie.

Le montage de tapes en escalier va éliminer la flexion de l’extrémité du pouce et réduire la pression à cet endroit pour permettre un lâcher plus efficace, avec une sortie du pouce plus rapide.

C’est quoi les Tapes en escalier ?

Pour réussir un montage de tapes en escalier, il faut utiliser 3 longueurs différentes de tapes blancs structurés : longueurs complètes, 1/2 longueurs et 1/4 de longueurs. L’objectif est de supprimer la flexion de l’extrémité du pouce dans le fond du trou (pincement). Ce montage de tapes est basé sur le fait que l’extrémité du pouce ainsi que le milieu, ont besoin de plus d’épaisseurs de tapes que la base (près de la paume).

Photo N° 1.

Le montage de tapes en escalier est donc défini par les différentes épaisseurs de tape dans les 3 zones du pouce : à l’extrémité, au milieu et à la base du pouce. Voir photo N° 1.


La photo N° 2, montre un montage 6-3-2 de tapes, avec 6 épaisseurs de tapes dans le fond du trou, 3 au milieu et 2 dans le haut (côté arrondi). Ce procédé doit être adapté à chaque forme de pouce pour être complètement efficace. Faites des essais avec différentes épaisseurs afin de ne conserver que le montage donnant les meilleurs résultats pour vous.

Photo N° 2. Montage 6-3-2.

Procédure de réalisation de tapes en escalier.

Voici pas-à-pas la procédure pour réaliser un montage de tapes en escalier.

Suivez cette procédure photo après photo :

1/ En regardant le pouce du joueur de côté, estimez l’épaisseur nécessaire pour chacune des 3 zones.

Faudra-t-il 3 épaisseurs ou seulement 2 ? Estimez la différence d’épaisseur entre chaque zone.

Idéalement, le dernier tape complet recouvrant le montage doit être changé de temps en temps lorsqu’il commence à être gras pour éviter de perdre du grip à cause de l’huile et de la sueur qui s’y déposent.

2/ Choisissez la largeur des tapes à utiliser suivant la taille du pouce du joueur (Tapes de 1 pouce de large, ou 3/4 de pouce ou 1/2 pouce pour les plus petits pouces).

Photo N° 3. Tapes blancs structurés de 1 pouce, 3/4 et 1/2 pouce.

3/ Calculez le nombre de tapes nécessaires.

Par exemple pour un 6-3-2. Photo N° 4.

Il faut 2 tapes complets, un pour le dessous et un pour le dessus.

Il faut un tape coupé en 2 parties : 1/3 avec l’arrondi et conserver les 2/3 pour le milieu et le bas du trou.

Il faut un tape coupé en 4 parties : l’arrondi, puis coupé en 3 pour l’épaisseur du bas du trou.

Soit 4 tapes complets et 6 pièces utilisées au total pour le montage.

Photo N° 4. Quatre tapes, dont 2 découpés,
soit 6 pièces pour un montage 6-3-2.

4/ Posez les tapes les uns sur les autres, photo N° 5.

Photo N° 5. Pièces N° 3 et les 3 pièces N° 4 collées sur la pièce N° 1.

Puis recouvrez avec le Tape complet N° 2. Voir photo N° 6.

Photo N° 6. Pièce N° 2 collée sur le montage précédent.

5/ posez le montage dans le trou du pouce après avoir repéré l’angle de l’ovale du pouce. Environ entre 1h et 1h 30 pour les droitiers, 11h et 10h30 pour les gauchers.

Pour repérer la bonne position, faites mettre les doigts dans la boule, puis la moitié du pouce et repérez la position angulaire où le pouce appuie dans le trou. Photo N° 7.

Collez le montage entre les 2 traits de repérage, juste en-dessous du chanfrein pour éviter d’augmenter le span.

Photo N° 7. Repérez la position de l’ovale.

Collez le montage entre les 2 traits de repérage, juste en-dessous du chanfrein pour éviter d’augmenter le span.

Photo N° 8. Pose du montage.

Faites des essais avec différentes épaisseurs et longueurs pour choisir le montage qui vous convient le mieux.

Origine des principaux problèmes de lâcher et de Timing.

Beaucoup de problèmes de Timing et de lâcher peuvent être dus à une pression excessive et une flexion de la 1ère phalange du pouce pour tenir la boule. Suivant la forme de son pouce, le joueur peut être amené à pincer la boule pendant le balancier. En général, vous constaterez des marques de brûlure à l’extrémité du pouce.

Voici quelques cas courants :

Problème N° 1 : Début du mouvement de balancier et Timing.

Un trou du pouce trop large au fond, oblige le joueur à pincer, et génère un manque de fluidité du début à la fin du balancier. En pinçant avec le pouce, le joueur augmente la pression du grip etrésiste à la descente de la boule par gravité. Instantanément, cette retenue va se répercuter :

  • sur la cadence des pas en la ralentissant,
  • sur la flexion vers l’avant du buste,
  • sur le Timing en le retardant,
  • sur la forme du balancier en réduisant le transfert d’énergie entre le joueur et la boule.

Problème N° 2 : Le lâcher.

Une pression excessive du pouce, retarde sa sortie et réduit la durée entre la sortie du pouce et celle des doigts.  Autrement dit, le pouce reste trop longtemps dans la boule réduisant le nombre de rotations appliquées à celle-ci en raccourcissant la distance parcourue par les doigts. Le mouvement global et la réaction de la boule s’en trouve réduit également. Parfois, cela conduit la main du joueur à passer par-dessus la boule, générant du Tilt qui fait glisser la boule.

Conclusion.

Avec une meilleure tenue de boule, sans pincer avec le pouce, le joueur va instantanément améliorer l’amplitude de son balancier, son Timing et son lâcher. Le montage est facile à réaliser et à positionner dans le trou du pouce.

Autre montage de tapes (Joe Slowinski juillet 2019) :

Dans ce montage, il y a 4 épaisseurs différentes au lieu de 3 dans le montage précédent.

Photo N° 9. Deux épaisseurs en haut,
puis 4, puis 6, puis 8 dans le fond du trou.