Positions et cadence des pas (droitier)

C’est le système ETBF (European Tenpin Bowling Federation) des 3 couloirs.

Les 2 pas fait du pied droit sont ouvert pour ouvrir les hanches et faciliter le développement du balancier.

Ils restent dans le couloir central pour laisser le passage à la boule dans le couloir de droite.

Le 3ème pas est long pour ouvrir les hanches et permettre l’ouverture des épaules afin de développer un balancier rectiligne.

Le dernier pas revient dans le couloir central pour favoriser l’équilibre au lâcher et respecter l’alignement du balancier.

Positions des 5 pas d’une approche moderne (jeu classique à 1 main)

Les 2 premiers pas sont courts et lents pour favoriser la synchronisation avec le départ de la boule.

Le 2ème pas vient devant le 1er dans le couloir central avec une ouverture favorisant le passage de la boule.

Le 3ème pas est long et légèrement plus rapide pour favoriser l’ouverture des hanches et la flexion du buste vers l’avant plaçant naturellement la tête dans le plan de la boule. Il est décalé dans le 3ème couloir de gauche.

Le 4ème pas est le plus court et le plus rapide. Il reste dans le couloir central ainsi que le 5ème pas et la glisse pour laisser le couloir de la boule libre et éviter les écarts de bras.

Remarque : Pour une approche à 4 pas, le 1er pas est fait du pied droit (pour un droitier) et correspond au 2ème pas de l’approche   à 5 pas.

Inspiration profonde en situation de stress

Savez-vous pourquoi une simple inspiration profonde peut avoir une grosse influence sur votre performance ?

Le conseil Bowling This Month de cette semaine vous explique pourquoi une inspiration profonde dans votre routine de préparation du lancer peut améliorer vos scores en cas de situation sous pression.

L’importance d’une inspiration profonde.

Quand vous vous sentez sous pression, votre système nerveux sympathique agit sur votre organisme comme un accélérateur sans que vous en ayez conscience et met votre corps en alerte pour le préparer à réagir.

Les pulsions cardiaques et la pression sanguine augmentent, votre respiration s’accélère, les tensions dans le corps augmentent aussi.

Vous devez réguler ce phénomène physiologique pour éviter de perdre en partie vos moyens, ce qui nuirait à la qualité de votre lancer.

C’est le moment de prendre une inspiration lente et profonde pour faire bouger votre diaphragme en gonflant le ventre et dire à votre corps que tout va bien, que vous contrôlez la situation.

Le fait d’incorporer au moins une inspiration profonde dans votre routine de préparation du lancer, que ce soit avant de monter sur l’approche ou en position de départ, va vous aider à vous détendre, à relaxer votre corps et votre esprit.

Donnez-vous toutes les chances de surmonter cette situation de stress et réussissez votre meilleur lancer.