Enlever la quille de coin

La quille de coin (la 10 pour les droitiers et la 7 pour les gauchers), est souvent le résultat d’une déflection trop importante de la boule après l’impact avec la quille 1. Beaucoup de joueurs ont leurs solutions favorites pour cette sacrée quille de coin, mais quand ça ne marche pas, ou si vous ne savez pas quoi faire, il y a beaucoup d’options possibles suivant votre type de jeu et vos préférences.

Voici quelques propositions.

Lire la suite

Mieux comprendre la visée à 3 points en 7 étapes.

Complément d’un article diffusé le 2/12/2018 « Visée en 3 points » dans Coaching.

Traduit d’un article de Rick WILTSE, coach au centre d’entraînement Kegel.

Dans l’histoire du bowling, il y a eu de nombreuses méthodes pour permettre aux joueurs d’être plus précis pour envoyer une boule d’un point à un autre sur une piste. Les repères les plus utilisés et les plus reconnaissables sont certainement les 7 flèches situées à 15 pieds de la ligne de faute. Plus particulièrement, c’est la 2ème flèche de chaque côté de la piste qui est devenue la plus utilisée. De plus, les joueurs ont utilisé le Pin Bowling (visée des quilles), le Spot Bowling (visée des points) et l’Area Bowling (visée d’une zone), la visualisation de la trajectoire et la visée du breakpoint.

Tous ces systèmes de visée ont été utilisés avec plus ou moins de succès, mais aucun d’eux n’apporte autant d’amélioration immédiate en précision et régularité que l’utilisation du système de visée à 3 points avec un Quiet Eye (œil calme).

Au centre d’entraînement Kegel, le staff des coachs enseigne ce système très efficace. Nos recherches ont prouvé que ce système générait de très importantes améliorations très rapidement. Il génère aussi plus de questions de la part des joueurs que n’importe quel autre système d(après mon expérience de coach.

Dans cet article, nous allons suivre 7 étapes pour comprendre ce système de visée à 3 points avec un œil calme. Puis je répondrai aux questions les plus couramment posées par nos élèves.

Lire la suite

La préparation mentale au bowling : le guide complet

Aujourd’hui je laisse la parole à Marc du blog sportmental.fr https://sportmental.fr/, préparateur mental.

Il va vous expliquer ce qu’il faut faire pour avoir un bon mental au bowling. J’espère que vous prendrez plaisir à le lire. N’hésitez pas à aller sur son site pour plus de renseignements sur la préparation mentale. Gérard

Lire la suite

Perçage conventionnel pour jeu à 2 mains sans le pouce

Le perçage pour le jeu à 2 mains sans le pouce évolue lui aussi, comme le reste pour le plus grand bien de notre sport.

Le principal problème rencontré par les adeptes du jeu à 2 mains, c’est la maîtrise de la trajectoire de la boule.

Les rotations communiquées à la boule peuvent atteindre des niveaux très élevés, de 400 à plus de 500 tours/minute. Cela nécessite une vitesse de boule dépassant les 30 km/heure pour que le compromis vitesse/rotations reste efficace.

Bien que l’augmentation des rotations permette d’augmenter la marge d’erreur au Breakpoint et dans la poche, la maîtrise de la trajectoire reste difficile pour les nouveaux adeptes. Les erreurs sont amplifiées et « l’arrosage » semble être très courant.

Jusqu’à présent, le perçage était fait pour la première phalange du majeur et de l’annulaire (en Finger), mais une nouvelle tendance propose de percer les doigts en conventionnel plutôt qu’en Finger. L’objectif étant de diminuer légèrement les rotations pour rendre la pratique plus facile et augmenter la maîtrise de la trajectoire.

Cette modification de la profondeur des trous s’accompagne d’une augmentation de l’angle arrière des trous des doigts pour ne pas retenir la boule et ne pas perdre d’énergie. Un angle de 1 pouce arrière (Reverse) est conseillé.

Pour l’avoir testé, la sensation est agréable et le contrôle de la tenue de boule amélioré. Les doigts sortent aisément (à condition qu’ils ne soient pas trop serrés) et sans retenue, les rotations sont au rendez-vous et le plaisir aussi.

Voici un exemple de plan de perçage, les angles latéraux et le Bridge peuvent être aménagés :

J’ai trouvé que la position de la main était plus facile à contrôler. La paume de la main se plaçant naturellement toujours au même endroit ce qui évite des modifications importantes et non désirées de la position de la bande de roulement d’un lancer à l’autre. Ces modifications utiles à haut niveau, demandent trop de maîtrise pour ceux qui veulent se faire plaisir en jouant à 2 mains sans le pouce.

NOTE : Les positions du Pin et du CG (et du PSA si asymétrique) dépendent de la position de la bande de roulement du joueur (coordonnées du PAP) et de l’équilibrage dynamique choisi.

Visée en 3 points

Une fois le système de visée en 3 points maîtrisé, en l’utilisant à l’entraînement, vous serez plus précis et plus régulier, vous souffrirez moins du doute et aurez plus de plaisir et d’efficacité en jouant.

C’est aussi très utile pour vérifier si vous avez des positions cohérentes (position de départ et position à la ligne de faute) par rapport à la trajectoire choisie. Peut permettre d’expliquer l’irrégularité ou les coups de bras, ou l’incapacité à passer sur un repère. Lire la suite