Maintien des performances d’une boule de bowling.

L’entretien de vos boules de bowling est très important pour conserver leurs performances initiales. 

Que se passe-t-il lorsqu’on lance une boule de bowling sur une piste ? Il y a friction entre les 2, donc usure.

Le contact entre la boule et la piste génère de la friction, plus il y a de rotations et plus il y a d’usure à friction égale et moins il y a d’huile sur la piste, plus votre boule s’use vite.

Les boules poncées et satinées (500, 1000, 1500, 2000, 3000 et 4000) se polissent et les boules polies se poncent.

Pour les boules poncées, il faut donc entretenir la surface manuellement avec un pad abrasif (Abralon ou SiaAir) toutes les 3 à 6 parties pour conserver le même grain et donc la même réaction.

Pour les boules polies, il faut les repolir toutes les 10 à 20 parties suivant la friction générée par la piste.

Evolution de la surface de la boule en fonction du nombre de parties jouées.
La boule poncée au départ devient pratiquement polie après 40 parties.

Conclusions :

La friction entre la boule et la piste modifie le grain de la surface de la boule très rapidement.
Il est donc nécessaire d’utiliser manuellement des pads abrasifs pour que la surface de votre boule corresponde à ce que demande la piste pendant chaque session de boules d’essai, ce qui vous permettra de conserver son efficacité en évitant l’usure de la bande de roulement.

Recommandations :

1ère recommandation : essuyez toujours votre boule entre chaque lancer avec une serviette sèche (pour respecter les nouvelles règles USBC). Dégraissez la surface de votre boule avec un produit homologué avant de la remettre dans son sac après avoir fini de jouer.

2ème recommandation : appliquez la surface nécessaire pour vous adapter aux conditions de jeu, toutes les 3 à 6 parties pour les boules poncées et toutes les 10 à 20 parties pour les boules polies.

3ème recommandation : Tous les mois, dégraissez ou faites dégraisser complètement vos boules pour éviter qu’elles ne perdent petit à petit leur efficacité.

4ème recommandation : Si vous n’utilisez pas régulièrement manuellement des pads pour changer la surface de votre boule, donnez-la au pro shop pour la resurfacer toutes les 150 parties environ. Si vous faites 6 parties par semaine, cela représente 25 semaines soit environ 6 mois. N’attendez pas de faire beaucoup de 9 dans la poche.

Méthodes de dégraissage :

1ère méthode : donnez votre boule dans un pro shop qui possède une étuve spécifique boule de bowling (Revivor Innovative 2 boules ou Personnal Bowling Ball Revivor Innovative 1 boule ou DETOX Jayhawk ou autres). Il faut régler l’étuve à 130° Farenheit soit 54° Celsius pour éviter que le Plasticizer (additif dans la résine) ne remonte pas à la surface et ne modifie pas sa dureté.

Réglage à 130° Farenheit

2ème méthode : Dégraissez vous-même votre boule en la mettant dans un bac d’eau chaude à 50° C. Ajoutez un peu de dégraissant à vaisselle et frottez régulièrement la boule avec un vieux gant de toilette.

Précautions à prendre : avant de plonger la boule dans l’eau chaude, posez une bande de scotch large sur le trou du pouce et sur les trous des doigts. Si l’eau s’infiltre quand même, bourrez les trous avec du papier absorbant pour sécher pendant la nuit.

ATTENTION : ne mettez pas votre boule dans un four domestique. La température est difficile à régler à 50° Celsius avec ce genre de thermostat. Vous risquez de chauffer trop fort et trop longtemps et vous risquez de retrouver la coque de la boule fendue (voir photo) ou déformée à cause du support.

Ne laissez pas vos boules dans le coffre de votre voiture, ni l’hiver, ni l’été.

Les variations de température, mais aussi d’humidité, peuvent provoquer des dilatations et des rétractions de la coque de la boule et du noyau et vous risquez de la retrouver fissurée et donc inutilisable.

Donc, entreposez vos boules dans un lieu tempéré entre 20 et 22° C sans variations brusques de température, ni humidité. Ni à la cave, ni au grenier, ni au garage. Ne posez pas vos boules directement sur le sol, même dans un carton, l’humidité du sol peut infiltrer le carton. Posez toujours vos boules sur une serviette en coton ou en microfibres, même dans votre sac.

Nettoyez-les régulièrement même si vous ne les utilisez pas. Le matériel de bowling coûte cher, prenez-en soin.

Augmenter la vitesse de boule.

Pourquoi l’augmentation de la vitesse de boule est-elle nécessaire ?

Cela mériterait un article complet, mais il suffit de dire que les résines des boules actuelles ont une puissance d’impact ressemblant à une tonne de briques si la boule est lancée avec suffisamment de vitesse pour l’empêcher de perdre trop d’énergie avant d’arriver dans les quilles.

Les opinions concernant la vitesse minimum nécessaire au niveau des quilles varient, mais on peut dire qu’une vitesse de 16 miles/heure (25,74 km/h) au moment de l’impact est acceptable, 17 miles/heure (27,35 km/h) est mieux et 18 miles/heure (28,96 km/h) est encore mieux. Les rotations doivent augmenter avec la vitesse pour que le compromis reste équilibré.

Comme une boule perd entre 3 et 5 km/h sur la piste, suivant la friction générée, il suffit donc d’ajouter au moins 3 km/h pour obtenir la vitesse initiale minimum, soit 28 km/h.

Mais quand on prend en compte tous les facteurs intervenants, comme le volume d’huile sur la piste, la forme du profil de huilage, le nombre de joueurs sur la piste, l’usure de la piste (et oui les pistes synthétiques s’usent aussi) et d’autres influences comme la topographie, le concept de la vitesse de boule nécessaire se complique.

Les différences de topographie interviennent beaucoup sur la réaction de la boule. Pour éviter qu’elles influencent trop la trajectoire, il faut augmenter la vitesse de boule. Sinon, la gravité prend le dessus.

La nécessité d’être capable de modifier et d’adapter sa vitesse de boule suivant les circonstances devient plus compréhensible.

Reste à travailler à l’entraînement pour être capable de modifier sa vitesse de boule sans altérer son Timing, son lâcher et sa capacité à reproduire des lancers précis et efficaces.

Différence entre noyaux symétriques et noyaux asymétriques

Savoir si on doit acheter une boule à noyau symétrique ou une boule à noyau asymétrique est plus important que ne le pense la plupart des joueurs. Comprendre la différence entre les deux est difficile même pour les joueurs de haut niveau, mais une fois familiarisés avec les principales caractéristiques de leur fabrication, leur utilisation devient plus claire et les ajustements plus faciles. Ne vous inquiétez pas si vous êtes obligés de relire cet article à cause de sa complexité avant de bien comprendre la différence entre ces 2 formes de noyau.

Lire la suite