Faites attention à la topographie des pistes

Vous l’avez certainement remarqué, toutes les pistes ne réagissent pas de la même manière. Sur une paire de pistes, on peut avoir la piste de gauche qui rentre et la piste de droite qui rentre beaucoup moins. Le mécanicien et la machine à huiler n’y sont pour rien, c’est la topographie des 2 pistes qui est différente.

Le but de cet article est de vous expliquer pourquoi.

Lire la suite

Moins de réaction de boule sur les conditions difficiles

Quand les conditions de jeu deviennent difficiles et que vous n’arrivez plus dans la poche avec régularité, c’est que vous avez une réaction de boule irrégulière. Soit votre boule réagit trop tôt, soit trop tard suivant la trajectoire et la ligne de jeu et vous manquez la poche.

C’est dans ces cas extrêmes que vous devez utiliser une boule avec une coque moins agressive et un potentiel de Flare médium à bas. C’est ce type de boule qui vous rendra les meilleurs services.

Quand les pistes deviennent difficiles, cherchez à avoir moins de crochet, moins de trajectoire, moins de lattes traversées. Vous pouvez même utiliser votre boule de référence pour vous aider à lire la piste et contrôler la réaction à mi-piste pour éviter une réaction trop forte ou trop tardive.

Même les meilleurs joueurs puissants expérimentés utilisent des boules avec un perçage faible et un potentiel de Flare bas pour contrôler la réaction au mi-piste.

Quand les pistes et le huilage vous permettent de trouver la poche facilement, vous pouvez utiliser des boules puissantes à réaction forte, les lancers erratiques reviendront quand même dans la poche.

Mais quand les conditions deviennent compliquées, il est temps de choisir une réaction de boule faible et une trajectoire plus directe vers le Breakpoint. Il devient nécessaire de mieux contrôler la vitesse de la boule et d’être plus précis.

Evitez de forcer la boule en essayant d’augmenter les rotations ou de changer votre angle de rotation latérale. Simplifiez votre jeu et revenez à ce que vous savez faire. Restez plus derrière la boule, évitez de passer trop autour.

Au bowling, il faut arriver dans la poche avec régularité pour faire du score et éviter les trous.

Conseils pour huilages médium

Les huilages de longueur médium sont souvent les plus difficiles à jouer. Ils font entre 38 et 42 pieds de long et ressemblent souvent à des huilages de ligue au départ, mais peuvent devenir extrêmement difficiles à gérer.

Les profils de huilage médium présentent la plus grande variété de réactions, à cause d’une stratégie moins définie comparée aux huilages courts et longs.

Voici quelques conseils pour les jouer avec succès :

  • Straighter is greater (le plus droit est le mieux) : commencez avec une boule pas trop agressive avec une réaction douce pour contrôler le Breakpoint sur des pistes fraichement huilées. Ne commencez pas avec une boule polie.
  • Oubliez les réactions du huilage de ligue : sur les pistes à zéro, plus vous bougez vers l’intérieur, plus vous avez tendance à trouver de réaction, pas moins de réaction.
  • Gérez la transition : conservez une forme de réaction douce aussi longtemps que possible pour garder une transition facile à percevoir et à gérer. Des boules poches qui ne font pas strike sont préférables aux splits et wash-out.

Uréthane, pour ou contre ?

Traduction d’un article de Joe HOENIG dans BTM d’avril 2022.

Pour ceux qui l’ont connu, l’uréthane a été un grand développement des résines de coque, nous sortant de l’ère des boules en bois, des caoutchoucs et des polyesters pour nous amener au temps des réactives.

Mais voici les boules uréthanes de retour ! Ces dernières années, on a vu un regain d’intérêt pour ces boules. Sur la tournée pro aussi, malgré quelques grincements de dents.

Voyons maintenant comment les uréthanes vivent leur 2ème vie, pourquoi ces boules ont leur place dans votre arsenal, comment et quand les utiliser et pourquoi les boules uréthane sont au cœur de discussions et de controverses enflammées.

Importance de l’entretien de la coque des boules de bowling.

Si vous doutez encore de la nécessité de nettoyer et d’entretenir la surface de la coque de vos boules de bowling, pensez à l’importance de conserver une réaction prévisible, régulière dans le temps et efficace.


L’entretien de vos boules ne se limite pas seulement à nettoyer les saletés et l’huile présentes à la surface, mais aussi et surtout, d’entretenir la texture de la surface pour pouvoir contrôler la longueur de glisse et gérer la réaction en fin de piste.

Ajustements en cas de boule pleine

Quelquefois, un ajustement s’avère nécessaire quand votre boule arrive trop pleine et laisse un split par exemple. C’est le signe qu’il faut avoir un peu moins de crochet et pour cela bouger pour trouver plus d’huile ou changer de boule.

Mais que dire des boules pleines un peu plus subtiles qui laissent une quille seule ? C’est le sujet de cet article pour anticiper les splits en faisant le bon ajustement.

Ajustements sur boules pleines.

Tous les impacts pleins ne se ressemblent pas. Pourquoi laissez-vous la quille 4 alors que le joueur d’à côté ne la laisse pas ? Tout dépend de l’angle d’attaque et de la forme de réaction de la boule.

Voici ce que vous devez faire quand vous laissez ces quilles :

  • Quille 9 : ce n’est pas vraiment une boule pleine, plutôt une boule poche avec un angle trop important. Recherchez une forme de réaction plus douce qui subira une déflection correcte dans les quilles. Quand la quille 9 reste, c’est la boule qui passe devant la 9 au lieu de la faire tomber quand la boule a une déflection correcte.
  • Quille 4 : c’est généralement une boule légèrement pleine, mais c’est aussi créé par la forme de réaction. Une réaction plus précoce et plus douce (avec plus de surface) peut être combinée avec un décalage pour résoudre ce problème.
  • Quille 3 : toutes les combinaisons avec la quille 3 sont un signe de trop de Hook et peut-être d’une boule qui réagit trop en fin de piste. Commencez par réduire le crochet, puis travaillez pour adoucir la forme de réaction si nécessaire.