Fermeture des splits

La fermeture d’un split est souvent déterminante, pour gagner un match ou manquer une qualification. Faire un maximum de quilles derrière un strike aussi.

Beaucoup trop de joueurs tentent la fermeture des splits avec leur boule de strike. Voici des propositions logiques pour améliorer votre pourcentage de fermeture des splits.

Pour bien saisir la logique de ce qui va suivre, il faut comprendre que bien choisir l’angle d’attaque est essentiel pour atteindre plus facilement une zone très petite sur la quille clé.

Positions et cadence des pas (droitier)

C’est le système ETBF (European Tenpin Bowling Federation) des 3 couloirs.

Les 2 pas fait du pied droit sont ouvert pour ouvrir les hanches et faciliter le développement du balancier.

Ils restent dans le couloir central pour laisser le passage à la boule dans le couloir de droite.

Le 3ème pas est long pour ouvrir les hanches et permettre l’ouverture des épaules afin de développer un balancier rectiligne.

Le dernier pas revient dans le couloir central pour favoriser l’équilibre au lâcher et respecter l’alignement du balancier.

Entraînement sur la précision avec 10 quilles

C’est un entraînement sous forme de jeu. Comme certains bowlings ne peuvent que poser les 10 quilles à chaque fois, la programmation n’étant pas possible, ce jeu permet de travailler la précision à chaque lancer avec 10 quilles au 1er lancer et le spare résultant au 2ème lancer.

Tout se joue avec la boule de spare (en résine polyester de préférence) avec une trajectoire droite.

A la 1ère frame de la partie vous devez jouer la quille 1 puis faire la spare si besoin.

A la 2ème frame, vous devez jouer la quille 2, puis faire la spare si besoin.

A la 3ème frame, vous devez jouer la quille 3, puis faire le spare si besoin.

A la 4ème frame, vous devez jouer la quille 4, puis faire le spare.

A la 5ème frame, vous devez jouer la quille 5, puis faire le spare si besoin.

A la 6ème frame, vous devez jouer la quille 6, puis faire le spare.

A la 7ème frame, vous devez jouer la quille 7, puis faire le spare.
a la 8ème frame, vous devez jouer la quille 8, puis faire le spare.
a la 9ème frame, vous devez jouer la quille 9, puis faire le spare.
A la 10ème frame, vous devez jouer la quille 10, puis faire le spare pour pouvoir jouer la 12ème frame.

REMARQUE : utilisez plutôt cet exercice à la fin de l’entraînement pour éviter de détériorer les conditions de jeu avec les boules polyester.

Friction générée par les pistes synthétiques âgées

De nos jours, beaucoup de pistes synthétiques ont 25 ans et plus, avec beaucoup d’usure sur les 20 lattes centrales. Bien que les pistes de chaque fabricant aient des caractéristiques de friction différentes quand elles sont neuves, les parties jouées au cours des années augmentent la friction entre la boule et la piste. Dans certains cas, cela s’approche même de la friction générée par les pistes en bois à cause de l’usure extrême.  

Ce que ressentent beaucoup de joueurs quand ils jouent sur des synthétiques anciens, est une perte de réaction en fin de piste. Et malheureusement, beaucoup confondent avec un manque de réaction dû à la boule et prennent une boule plus agressive ce qui amplifie le problème.

Ce qui arrive la plupart du temps, c’est que le vieux synthétique génère beaucoup de friction en tête de piste et la boule perd son énergie trop tôt et donc sa rotation latérale (axis Rotation) et ne réagit plus en fin de piste. Cela semble moins répandu sur les pistes Brunswick qui génèrent généralement moins de friction lorsqu’elles sont neuves que les panneaux AMF.

Les vieux synthétiques nécessitent de trouver une solution pour passer la tête de piste afin de créer une réaction forte en fin de piste.

Avec ceci présent à l’esprit, pour retarder la réaction de la boule, vous pouvez utiliser vos boules habituelles mais en modifiant la surface, par exemple passer d’un grain 1000 à un grain 4000.

C’est pourquoi c’est une bonne idée d’avoir dans son sac des pads abrasifs de grains différents pour faire face à toutes les situations.

De plus, je recommande de choisir un équilibrage avec un angle VAL (Pin Buffer) plus faible et une distance Pin-PAP plus longue (pour boules symétriques). Evitez quand même les boules trop agressives, mais gardez-en une au cas où.

Notez que je n’ai pas encore parlé du profil de huilage. Les pistes synthétiques usées rendent le huilage plus rentrant, aussi faut-il aider votre boule à mieux passer la tête de piste.

Utilisez votre matériel sur les pistes fraîchement huilées pour retarder la réaction, puis utilisez vos différentes compétences pour vous adapter à l’évolution du huilage quand il s’assèche. Vous aurez sûrement besoin de plus de vitesse, ou de plus de rotation latérale (axis Rotation), mais cela dépend du huilage.

NOTE : Attention, les pistes synthétiques âgées sont usées en général sur les 20 lattes centrales ce qui génèrent beaucoup de friction, mais les 10 lattes de droite et de gauche sont beaucoup moins usées et restent glissantes. Ecarter trop la boule peut s’avérer incertain au niveau de la réaction et provoquer un Wash-out.

Evolutions et transitions du huilage

Transition = évolutions et modification du huilage pendant le jeu.

L’évolution d’un profil de huilage pendant le jeu est probablement le plus gros challenge auquel les joueurs de bowling sont confrontés.

Comme l’huile est invisible, vous devez observer le comportement de votre boule sur la piste et dans les quilles pour déterminer ce qui se passe.

Comment identifier la transition du huilage ?

La transition du huilage est une combinaison entre le transfert d’huile dans la zone sèche et l’assèchement dans la partie huilée. Son importance et l’endroit de la piste où elle se fait, sont différents au fur et à mesure que l’on joue, mais voici certains repères qui vont vous aider à déterminer les mouvements de l’huile :

  • Les bons lancers où la boule accroche tôt et manque le Breakpoint par l’intérieur ou bien se met en roule trop tôt et finit droit, sont des indicateurs de l’assèchement en tête de piste.
  • Les boules qui semblent rentrer, puis glisser, puis rentrer à nouveau sont de bons indicateurs d’un assèchement et d’un transfert important.
  • Quand les boules poncées ne se sont pas mises en phase de roule avant d’arriver dans la poche, c’est probablement parce qu’il y a plus de transfert que d’assèchement.

Positions des 5 pas d’une approche moderne (jeu classique à 1 main)

Les 2 premiers pas sont courts et lents pour favoriser la synchronisation avec le départ de la boule.

Le 2ème pas vient devant le 1er dans le couloir central avec une ouverture favorisant le passage de la boule.

Le 3ème pas est long et légèrement plus rapide pour favoriser l’ouverture des hanches et la flexion du buste vers l’avant plaçant naturellement la tête dans le plan de la boule. Il est décalé dans le 3ème couloir de gauche.

Le 4ème pas est le plus court et le plus rapide. Il reste dans le couloir central ainsi que le 5ème pas et la glisse pour laisser le couloir de la boule libre et éviter les écarts de bras.

Remarque : Pour une approche à 4 pas, le 1er pas est fait du pied droit (pour un droitier) et correspond au 2ème pas de l’approche   à 5 pas.