Tenue de boule

Trop de pression pour tenir la boule, votre trou de pouce est trop grand.

Avez-vous des problèmes de sortie de pouce ?

Si oui, votre premier réflexe risque d’être de faire agrandir le trou du pouce.

NE LE FAITES SURTOUT PAS !

Comme l’explique Michelle MULLEN dans son livre « Bowling Fundamentals Second Edition » une des demandes la plus fréquente dans les pro shops est l’agrandissement du trou du pouce car le joueur n’arrive pas à sortir le pouce correctement. Dans 75% des cas, le trou du pouce est déjà trop grand, ce qui oblige le joueur à pincer la boule pour la tenir.

Le fait de pincer la boule a différents effets, mais ils sont tous néfastes. En pinçant la boule, les côtés du pouce s’expansent ce qui semble rendre le trou trop étroit. C’est la principale raison pour laquelle les joueurs veulent faire agrandir le trou du pouce pour pouvoir mieux lâcher leur boule. En fait, la plupart du temps, le trou devrait être plus petit au contraire. Pour cela, on peut ajouter des tapes pour rendre le trou du pouce plus ovale et plus serré d’avant en arrière.

Avoir un trou de pouce plus serré permet à la boule de tenir au pouce sans avoir à pincer. N’ayez pas peur, la boule quittera le pouce au point du lâcher, à la verticale de l’épaule, grâce à la vitesse du balancier et à l’inertie de la boule.

Michelle MULLEN propose un truc quand vous avez des problèmes pour sortir le pouce et pour ne plus pincer : « Pensez à mettre l’ongle du pouce contre la paroi arrière du trou du pouce ».

Un autre effet néfaste quand vous pincez la boule, c’est la réduction de votre capacité à imprimer un maximum de rotations à votre boule. Pour obtenir un maximum de rotations, votre pouce doit sortir de la boule avant les doigts.


Pincer peut aussi entraîner des blessures en augmentant la pression sur le poignet, l’avant-bras et le coude, ce qui génère des tendinites ou des douleurs au bout d’un certain temps. Souffrir en jouant n’est pas agréable.

Aussi, si vous avez des problèmes de sortie de pouce, ne faites pas agrandir le trou, mais au contraire rendez-le PLUS PETIT d’abord !

Objectif : comment l’atteindre ?

Quand ils se fixent un objectif, beaucoup de joueurs ne savent pas par où commencer. Jouer plus suffira-t-il ? Que faut-il améliorer dans mon jeu ? Etc…

L’objectif de cet article est de vous aider à vous poser la bonne question pour atteindre votre objectif.

Les objectifs les plus fréquents concernent l’augmentation de la moyenne ou réussir plus de qualifications dans les finales de tournoi.

Une fois l’objectif déterminé, posez-vous simplement la question : comment vais-je faire pour atteindre cet objectif ?

Pour chaque objectif, essayez de définir 3 moyens d’y parvenir.

Voici un exemple :

Objectif : atteindre 200 de moyenne.

Comment ?

Voici 3 moyens pour atteindre cet objectif :

  • Améliorez votre réussite des quilles seules jusqu’à 90% et des spares composés jusqu’à 80%.
  • Trouvez un coach pour améliorer votre balancier, votre Timing et votre lâcher.
  • Remplacez votre équipement ancien et faites vérifier votre perçage et votre tenue de boule.

Question au sujet du PAP

Traduction d’un article de Tyrel ROSE dans BTM du 15/12/2023.

Questions d’un lecteur de BTM :

Parlons du PAP. Beaucoup d’articles parle du PAP comme si c’était « l’empreinte digitale » du joueur. Si un joueur est capable de modifier son Tilt et/ou son angle de rotation latérale (Axis Rotation), est-ce que les coordonnées de son PAP changent ?

Si le PAP est basé sur le lâcher standard du joueur, qu’est-ce que le lâcher standard ?

Et est-ce que l’équilibrage de la boule peut changer la position du PAP ?

Réponses de Tyrel ROSE : Il y a beaucoup de bonnes questions ici et il est important d’y répondre.

Est-ce que modifier sont Tilt et son Axis Rotation modifie les coordonnées du PAP ?

Réponse courte : oui, mais c’est compliqué.

Quand un joueur ajuste son lâcher en augmentant ou en diminuant son angle de rotation ou de Tilt, son PAP va probablement se déplacer légèrement. Il est possible pour des bandes de roulement différentes d’avoir le même PAP, mais quand on parle d’un joueur qui maîtrise plusieurs lâchers, le PAP change toujours un peu, ce qui altère légèrement aussi l’équilibrage de la boule.

Comme l’objectif est de modifier le mouvement de la boule et parce que la relation PAP/équilibrage n’a pratiquement pas changée, on ne s’en préoccupe pas.

Quand vous changez votre lâcher, tout ce que vous voulez voir c’est une différence de réaction de la boule sur la piste et dans les quilles et c’est le changement de position de la main et le léger décalage de l’équilibrage qui contribuent à cette modification.

Ce qui nous amène à la question suivante :

Qu’est-ce qu’un lâcher standard ?

C’est le lâcher que le joueur utilise le plus souvent. C’est celui qui vient naturellement à partir de sa position de départ habituelle.

Cherchez votre PAP après plusieurs minutes d’échauffement et en utilisant votre jeu habituel.

Après avoir repéré votre PAP, lancez plusieurs boules supplémentaires pour vérifier que c’est le bon repérage et que le PAP ne bouge pas à la sortie des doigts.

Est-ce que l’équilibrage change la position du PAP ?

C’est possible. Avec les noyaux forts et les équilibrages forts, les coordonnées du PAP d’un joueur peuvent être légèrement différentes d’une boule à une autre.

Le PAP peut aussi être affecté par de petites différences dans la tenue de boule.

C’est pourquoi vous devez mesurer votre PAP en utilisant votre lâcher naturel et une boule avec un potentiel de Flare faible. Cela vous aidera à le mesurer avec plus de précision.

Qu’est-ce que tout ça signifie ?

Le PAP est le point de départ de l’équilibrage d’une boule de bowling. Plus il est précis, meilleur est le résultat. Ceci dit, comme les joueurs peuvent modifier leur lâcher et que la boule peut aussi modifier légèrement la position du PAP, il est important de ne pas attacher trop d’importance aux chiffres. Une fois la boule percée, l’équilibrage est ce qu’il est et ce que vous faites et voyez sur la piste est le plus important.

Il faut aussi se rappeler les erreurs entre les lâchers que font beaucoup de joueurs. Le joueur a un PAP qui fonctionne pour équilibrer son équipement, mais il y a des écarts d’un lâcher à un autre. Même si les pros ne lâchent pas leur boule toujours de la même façon, le PAP d’un joueur peut varier légèrement d’un lancer à l’autre et d’un jour à l’autre. Les variations de vitesse ou d’angle de rotation ou de Tilt modifient davantage la réaction de la boule que la position du PAP. Une fois l’équilibrage fait et la boule percée, le plus important est d’être régulier d’un lancer à l’autre plutôt que de se plaindre de l’équilibrage de sa boule.

Comment améliorer la fermeture des quilles de coin

Apprendre comment améliorer la fermeture des quilles de coin est un moyen clé pour augmenter votre moyenne. Il existe quelques techniques que vous pouvez utiliser.

Si vous êtes droitier, commencez par travailler sur la quille 10.

Si vous êtes gaucher, commencez par travailler sur la quille 7.

N’oubliez pas que vous les laisserez tant que vous jouerez au bowling, il faut donc avoir le pourcentage de réussite le plus élevé possible et atteindre les 95%.

Je vous propose une méthode simple dans cet article.

Bowling et effet de perspective

Quand on regarde une piste de bowling depuis le début de l’approche, elle paraît assez courte. C’est l’effet de perspective. En fait, elle est beaucoup plus longue qu’elle ne le paraît.

Voici une piste à l’échelle. Vous voyez que le rapport entre la largeur et la longueur n’a rien à voir avec ce que nous percevons sur les pistes. La piste est environ 18 fois plus longue que large.

Plus on se tient haut et plus la piste semble s’allonger. En vérité, elle fait 18,29 mètres de la ligne de faute au centre de la quille 1 (60 pieds en mesures anglaises).

L’approche fait en général 4, 75 mètres (15 pieds mini soit 4,57 m).

C’est le même phénomène avec la position des quilles et elles semblent plus petites et plus rapprochées les unes des autres qu’elles ne le sont en réalité. 

Les 10 quilles forment un triangle équilatéral de 36 pouces (91,4 cm) entre les centres des quilles 7 et 10, 1 et 7, 1 et 10. Chaque petit triangle de 3 quilles forme aussi un triangle équilatéral de 12 pouces de côté (30,48 cm). Une quille fait 15 pouces de haut, soit 38,1 cm) et 4,75 pouces à l’endroit le plus large de son ventre (12,06 cm).

Une fois qu’on sait tout ça, à quoi ça peut nous servir ?

C’est ce que vous allez apprendre dans cet article.

Lire la suite

Vérification de la tenue de boule en cas d’achat d’une nouvelle boule

La plupart du temps, quand un joueur remplace une boule ou qu’il ajoute une boule à son arsenal, sa boule est percée avec les mêmes mesures que ses boules précédentes. Mais sa main a peut-être changé, perdu de sa souplesse. Aussi est-il préférable de faire vérifier les angles et les spans. L’ancien perçage va peut-être générer des problèmes maintenant, de l’inconfort, voire des blessures.

Faites vérifier votre tenue de boule.

Quand l’avez-vous fait vérifier la dernière fois ? Si c’était il y a plusieurs années, il est préférable de faire évaluer votre main par votre perceur. Voici quelques signes qui doivent vous alerter :

  • Douleurs : si vous avez terminé la dernière saison avec des douleurs dans la main, le poignet ou le coude, c’est sûrement le signe d’un perçage inadapté.
  • Blessures : si vous êtes blessé et que vous avez des difficultés à tenir ou à lancer votre boule, une nouvelle tenue de boule peut vous aider à faire disparaître vos problèmes.
  • Modification de la taille des doigts et du pouce : si votre poids a changé en plus ou en moins, si vous souffre d’arthrite ou d’autre chose, que vos doigts et vos articulations ont changé de taille, vous avez besoin de faire ajuster votre tenue de boule.