Questions sur les tests BTM

Voici quelques questions posées par des lecteurs concernant le système de tests des boules par BTM.

Les réponses sont faites par Eric Martinez, responsable des tests pour BTM.

1ère question : pourquoi les équilibrages des testeurs sont-ils différents ?

Les équilibrages pour Strokers leur permettent de rester avec des angles plus en ligne sans surréaction dans le sec.

Les équilibrages pour Tweeners leur permettent d’utiliser leur plus grande vitesse sans envoyer leur boule au-delà du Breakpoint sur une base régulière. Les équilibrages pour Crankers permettent de diminuer le potentiel de Flare, les aidant à contrôler la réaction en fin de piste.

Style Stroker :

Vitesse de boule : 24,8 km/h.
Vitesse de rotation : 225 trs/mn.
Axis Rotation : 40 degrés.
Axis Tilt : 20 degrés.
PAP : Horizontal = 3’’ 7/8 et Vertical = 5/8’’ au-dessus.

Un Stroker a un style traditionnel avec une vitesse moyenne des rotations faibles. Les Strokers jouent généralement plus sur la partie extérieure de la piste que les joueurs avec des rotations plus élevées. Norm DUKE et Mika KOIVUNIEMI sont des exemples de joueurs strokers.

Style Tweener :

Vitesse de boule : 28,6 km/h.
Vitesse de rotation : 320 trs/mn.
Axis Rotation : 65 degrés.
Axis Tilt : 10 degrés.
PAP : Horizontal = 4’’ 1/2 et Vertical = 0″.

Un Tweener est un joueur entre Stroker et Cranker. Ce type de joueur a une vitesse de rotation moyenne avec une bonne vitesse de boule. Chris BARNES et Bill O’NEILL sont des exemples de joueurs Tweener.

Style Cranker :

Vitesse de boule : 28 km/h.
Vitesse de rotation : 450 trs/mn.
Axis Rotation : 75 degrés.
Axis Tilt : 15 degrés.
PAP : Horizontal = 4’’ 1/2 et Vertical = 1″ au-dessus.

Un Cranker est généralement considéré comme étant un joueur avec une vitesse de boule élevée et une vitesse de rotation élevée. Les Crankers jouent généralement plus à l’intérieur de la piste que des joueurs avec moins de rotations. Sean RASH et Tommy JONES sont des Crankers.

Tous les paramètres indiqués au-dessus ont été obtenus au moment du lâcher. Quand vous comparez ces paramètres avec les vôtres, n’oubliez pas que les affichages des scoreurs automatiques des bowlings mesurent la vitesse près des quilles et indiquent 3 à 5 km/h en moins à cause de la perte de vitesse par friction de la boule pendant sa trajectoire sur la piste.

N’oubliez pas non plus, que la position du Pin, du CG et du Mass Bias correspond aux coordonnées du PAP du testeur. Vos coordonnées sont peut-être différentes. Consultez un opérateur de pro shop certifié pour connaître vos coordonnées de PAP.

Entretien des boules réactives

Pour espérer tirer le meilleur parti de votre équipement, il faut l’entretenir régulièrement.

Il faut enlever l’huile, la saleté, les traces de caoutchouc et l’usure de la bande de roulement.

Cela permet d’avoir des boules toujours efficaces et aussi de prolonger leur durée de vie.

Vous devez savoir que  :

Une boule polie, se dépolit au fur et à mesure de son utilisation.

Une boule poncée, se polit au fur et à mesure de son utilisation.

Vous devez donc intervenir fréquemment avant que vos boules ne perdent de leur efficacité.
L’usure est lente et c’est toute la perversité du processus, car vous vous adaptez au fur et à mesure. Quand vous prenez conscience du problème, il est généralement trop tard.

Aussi, suivez les conseils qui vont suivre et vous aurez toujours un arsenal performant.

Lire la suite

Classement RG et Différentiel chez STORM

Plus le RG (Rayon de Giration) est faible, plus la boule roule tôt. Plus le RG est élevé et plus la boule a de la longueur. Le RG d’une boule détermine quand le noyau va commencer à se mettre en rotation.

Le RG indiqué sur les boîtes des boules de bowling est le RG mini de la boule.

Exemple du ballon de football américain : ce ballon peut tourner soit autour de son petit diamètre ou quand il tourne cul-pardessus tête. Il mettra plus de temps pour faire une rotation cul-pardessus tête (haut RG) que autour de son petit diamètre (bas RG) en tournant à la même vitesse.

Lire la suite