Solutions aux problèmes de sortie du pouce

Traduction dun article de Tyrel Rose dans BTM de juin 2019.

L’un des concepts le plus compliqué à solutionner au bowling, c’est « la sortie du pouce » et sa régularité.

Les problèmes de sortie du pouce sont difficiles à résoudre car le lâcher prend seulement une fraction de seconde en ne considérant qu’une partie du lâcher. Un petit changement dans le timing et la sortie du pouce n’est plus la même. C’est aussi l’une des dernières choses à arriver dans une série de mouvements complexes, aussi les causes de problèmes sont-elles nombreuses. Il ne faut pas être surpris que beaucoup de joueurs aient des problèmes pour sortir le pouce avec régularité.

Le pouce qui reste dans la boule est le problème le plus courant, la boule retombe loin sur la piste et le repère de visée est manquée en général vers l’intérieur de la piste. Un autre problème consiste à perdre la boule juste avant que l’action de la main commence, ce qui est plus subtil.

Tout d’abord, parlons de ce que vous essayez d’obtenir : un timing régulier du lâcher quand le pouce sort de la boule. La plupart des joueurs voient le lâcher comme s’ils devaient laisser la boule partir. Quand un joueur commence à serrer la boule et essaye de « la laisser partir » en même temps, l’irrégularité se développe. Cependant, ne commettez pas l’erreur de croire qu’on peut éliminer la pression de la tenue de boule, mais on peut la minimiser.

Je préfère voir le lâcher de cette façon : « c’est quand la boule quitte le pouce ». Avec une bonne tenue de boule et une technique correcte, la boule doit quitter le pouce au bon moment, à chaque fois.

Il doit y avoir un Flat Spot (une partie plate) en bas du balancier à ce moment. Aussi, l’objectif principal est-il de laisser la boule quitter le pouce dans le Flat Spot de votre Downswing.

Comme je l’ai dit précédemment, les causes de mauvaise sortie du pouce sont nombreuses. Elles comprennent les problèmes de tenus de boule, les problèmes de Timing et le fait de tourner la main trop tôt, pour ne citer que les plus courantes. Il est préférable de laisser le diagnostique à un instructeur certifié, mais voici comment vous pouvez résoudre le problème vous-même.

Problèmes de tenue de boule.

La première chose est d’identifier un éventuel problème de tenue de boule. Pour rapidement savoir si vous avez ce genre de problème, essayez de lancer la boule en conservant l’extrémité de votre pouce (ongle) en appui sur l’arrière du trou. J’ai vu beaucoup de joueurs perdre leur boule derrière en faisant cela. Si c’est le cas, c’est clairement l’indication que vous êtes obligé de serrer la boule pendant le balancier pour ne pas la perdre.

Quand vous faites cela, vous allez sentir qu’à un moment vous devez pincer avec le pouce pour agripper la boule. Ce qui augmente la pression de votre Grip, mais maintenant que vous êtes en train de serrer la boule vous devez laissez la boule quitter votre pouce !!! C’est très difficile de le réussir avec régularité même avec de l’entraînement. Il vaut mieux ajuster le trou du pouce pour augmenter vos chances de lâcher la boule correctement.

En admettant que la taille de votre pouce est correcte, les problèmes de sortie du pouce dépendent généralement de 3 choses : les angles, les Spans et le trou du pouce conique. Et c’est souvent une combinaison de ces facteurs qui est la cause du problème.

La plupart du temps, trop d’angle arrière sur le pouce vous oblige à pincer la boule. En même temps, on trouve souvent des Spans trop longs ou trop courts. Bien que cela semble confortable pour beaucoup de joueurs, ça contribue à l’irrégularité de vos lâchers. D’un autre côté, un Span trop court peut aussi générer de la tension et vous obliger à pincer la boule, car elle ne repose pas correctement dans votre main. Faites vérifier votre tenue de boule par un perceur certifié.

La forme conique du trou de votre pouce peut aussi contribuer à générer des problèmes de sortie de pouce. Plus le trou est conique en haut (plus il est large par rapport à sa taille plus bas), plus le pouce sort vite de lui-même. Cette sensation peut souvent générer une augmentation excessive de la pression du pouce. Il est préférable de réduire la forme en cône : plus les parois du trou du pouce seront parallèles et plus votre pouce sortira à une vitesse normale. Bien sûr, si votre pouce est conique naturellement, vous avez besoin de cette forme pour une bonne tenue de boule, mais il faut l’évaluer correctement.

L’erreur que je voie le plus souvent quand il faut vérifier la forme du pouce, c’est que le joueur teste en rentrant le pouce dans la boule par le dessus sans rentrer les doigts. Malheureusement, ça ne suffit pas. La boule quitte le pouce plus facilement si la main est sous la boule, comme quand vous jouez. Aussi, quand vous testez avec la main au-dessus de la boule, vous avez l’impression que le pouce sort plus difficilement qu’en réalité. De cette façon, le trou est agrandi plus que nécessaire et cela crée une augmentation de la pression du pouce. Testez toujours la tenue de boule avec la main en-dessous et faites rouler la boule dans votre main.

Un dernier point important, au sujet de la forme du trou du pouce terminé. Un pouce n’est jamais parfaitement rond et avec la pression exercée il s’aplatit. Si votre trou de pouce n’est pas ovalisé, vous aurez tendance à pincer de trop. Si votre opérateur de pro shop ne veut pas ovaliser le trou du pouce, allez voir ailleurs !

Problèmes physiques.

En partant du principe que maintenant votre tenue de boule est correcte, il y a quelques raisons physiques pour que le pouce ne sorte pas avec régularité.

En premier, il est possible que vous ne soyez pas aussi régulier que vous le pensez et que votre Flat Spot soit trop court ou inexistant. En général, les causes viennent du début de l’approche, ce qui génère soit un Timing en retard, soit une main qui tourne trop tôt.

Allonger votre Flat Spot.

Le Flat Spot c’est avant tout votre zone de lâcher. Plus il est long, plus vous avez de marge d’erreur pour les petites irrégularités dans votre lâcher. Les grands joueurs ne sont pas seulement capables de répéter les lancers, ils ne souffrent pas autant des irrégularités car leur Flat spot est généralement plus long.

Il y a plusieurs façons d’allonger son Flat Spot :

  • Modifiez votre accompagnement (Follow Through) : Beaucoup de joueurs liftent vers le haut au lâcher, ce qui raccourci leur Flat Spot. Faites l’accompagnement vers les quilles plutôt que vers le plafond et vous allongerez votre Flat Spot.
  • Modifiez votre plan vertical de balancier : Plus le plan du balancier est vertical et plus le Flat Spot est raccourci. Créer un arc de balancier plus horizontal en ayant une glisse plus longue, un Backswing moins haut et un Timing en avance du balancier contribuent à allonger la zone de lâcher.
  • Plus d’avancée du genou : ceci aide à continuer de faire passer l’énergie de votre approche malgré que votre pied soit arrêté et allonge votre Flat Spot.

Dans la zone du lâcher, quelques centimètres de plus peuvent faire une différence importante pour votre régularité. Chacun de ces changements mineurs peut vous apporter de grandes améliorations dans votre jeu.

Irrégularités du Timing.

Que vous ayez un Timing en avance (Roller) ou en retard (Leverage), vous pouvez avoir de petites irrégularités dans votre Timing d’un lancer à l’autre. Cela peut contribuer aux problèmes de sortie du pouce, en général un Timing en avance génère une sortie de pouce avancée alors qu’un Timing en retard génère une sortie de pouce retardée. Attention, j’utilise les mots « avancée » et « retardée » par rapport à votre Timing normal et non comme une règle générale du Timing.

Aussi, si vous êtes légèrement plus en retard que d’habitude, la tendance est de tirer la boule vers le bas depuis le haut du balancier pour revenir à un Timing normal. Votre corps et votre esprit réalisent cela inconsciemment. Cela génère des tensions du bras vers la main et vers le Grip, ce qui provoque une augmentation de la pression de serrage de la boule et une sortie de pouce retardée.

Si vous êtes légèrement plus en avance que d’habitude, vous aurez tendance à vouloir ralentir, ce qui va générer de la tension aussi et la boule sera prête à partir avant que vous ne soyez prêt avec une sortie de pouce avancée et vous ne pourrez pas jouer la boule au point bas du balancier ou vous la perdrez.

Les 2 principaux emplacements pour générer ces micro-problèmes de Timing se situent au départ de la boule et dans les pas. Si vos pas se font légèrement plus vite que d’habitude, ou si vous retenez légèrement plus longtemps la boule avant de l’avancer, vous allez retarder votre Timing. Votre cerveau va le détecter et le corriger, mais le prix à payer sera un lancer retenu et un repère de visée manqué.

Beaucoup de joueurs avec des problèmes de sortie de pouce travaillent sur leur lâcher, sans avoir identifié la véritable cause, aussi ne commettez pas cette erreur et évaluer la régularité de votre Timing pour travailler sur sa régularité afin d’améliorer votre lâcher.

Tourner la main trop tôt.

Un autre coupable d’une sortie de pouce irrégulière c’est le fait de tourner la main trop tôt dans le lâcher. Essayer « d’aider la boule » conduit invariablement à de mauvais résultats. Se rappeler « attendre la boule » est une composante essentielle d’un lâcher correct. Si vous trouvez que votre pouce sort mal alors que vous avez de bonnes sensations, il est possible que votre main ne soit pas en bonne position, bloquant le pouce et l’empêchant de sortir au bon moment.

A nouveau, on parle de fractions de seconde et de degrés d’angle de position de la main et du pouce, aussi de très petits changements peuvent dramatiquement intervenir sur le résultat. S’entraîner pour avoir une orientation de main correcte est une des clés pour obtenir un lâcher régulier et efficace.

Considérations mentales.

Les irrégularités physiques peuvent venir de votre état mental. En général, tout se passe bien tant qu’on est dans le confort. La différence entre un mauvais lancer et un lancer de pro tient souvent à la réaction de boule qui vous est confortable. Pour beaucoup de joueurs, ce qui est perçu comme une mauvaise réaction de boule se traduit en « je dois aider ma boule » plutôt qu’en « je dois faire un ajustement ». A partir de là, c’est la pente savonneuse.

Soyez attentive à votre état mental et à vos choix tactiques en cas de problème de sortie de pouce. Vous sentez-vous dans une position confortable sur les pistes ? A quel niveau de stress êtes-vous ? Votre état mental conditionne votre niveau de tension. La tension provoque une augmentation excessive de la pression du Grip et à des lancers irréguliers.

Votre réaction de boule est-elle bonne ? Si elle ne l’est pas, on entre dans la zone dangereuse pour la réussite des lancers, celle qui vous amène à vous dire « je dois la lancer mieux », ce qui vous amène à tourner la main trop tôt pour « aider la boule ».

Résumé

Rappelez-vous que la tenue de boule est la première chose à considérer quand vous avez des problèmes de sortie de pouce. Après avoir éliminé cette cause possible, il reste encore beaucoup de facteurs à prendre en considération.

J’ai évoqué les causes les plus courantes et vous vous êtes peut-être retrouvé dans ces exemples.

Il est important de vous rappeler que solutionner vos problèmes de jeu vous-même n’est jamais aussi efficace que de prendre l’avis d’un instructeur certifié.