Temps de réponse d’une boule : rapide ou lent.

Connaissez-vous ces termes : « Temps de réponse rapide » et « Temps de réponse lent » ?

Ce sont deux termes qui sont relatifs à la façon dont une boule répond à la friction quand elle sort de la partie huilée. Le design du noyau (symétrique ou asymétrique) n’est pas pris en compte dans cet article.

Temps de réponse rapide = la boule réagit rapidement quand elle rencontre de la friction, violemment. Le crochet se fait sur une distance courte (phase de crochet courte).

Temps de réponse lent = la boule réagit lentement quand elle rencontre de la friction, doucement. Le crochet se fait sur une distance longue (phase de crochet longue).

Vos boules ont-elles le même temps de réponse ?

Dans votre arsenal, toutes les boules ont-elles des temps de réponse différents ?

Très souvent, les boules viennent de fabricants différents et ont des réactions très proches, voire identiques, laissant des espaces importants entre chaque boule de votre arsenal.

J’entends souvent : « je veux une boule qui aille loin et casse très fort ».

Ok pour en avoir une dans votre arsenal, mais pas plus. Toutes les autres boules de votre arsenal doivent avoir des réactions différentes pour que vous puissiez faire face aux variations et évolutions des conditions de jeu.

Je suis fan des boules avec une réaction contrôlable, douce, avec un temps de réponse long. Ce qui permet d’être plus régulier et de trouver des solutions sur les terrains difficiles.

Comment interviennent la nature de la coque (sa composition chimique) et la finition de sa surface (sa rugosité) sur la réaction de la boule.

Simplement, la coque Pearl a un temps de réponse rapide et la coque Solid a un temps de réponse lent.

C’est la règle d’or, mais les facteurs qui interviennent le plus sont la distance Pin-PAP et la surface appliquée à la boule, seul paramètre sur lequel vous puissiez intervenir. Voir l’article : Ajustements de la surface de la boule.

Parlons de la surface appliquée à la boule et comment vous pouvez l’utiliser pour combler les trous existants entre les boules de votre arsenal et augmenter ainsi votre confiance et votre capacité d’adaptation. Pour changer la surface d’une boule, il faut utiliser des pads abrasifs manuellement en faisant des mouvements rotatifs et en appliquant toujours la même pression tout le tour de la boule.

Pour ma part, j’utilise rarement longtemps une boule neuve avec sa surface « sortie de la boîte », car il y a trop de variables qui rentrent en ligne de compte, en particulier mon jeu et les conditions sur lesquelles je joue. Si c’est une Pearl, je la passe en général au grain 3000 ou 4000 pour la stabiliser, si c’est une Solid je la passe au 500 puis au 1000 ou au 2000. Cela m’aide à les intégrer dans mon arsenal et me permet d’être plus efficace. En même temps, je suis toujours capable de la remettre à cette surface après plusieurs parties. Par contre je serais incapable manuellement ou au Ball Spinner de remettre la surface de cette boule comme à « la sortie de la boîte » après plusieurs parties.

Pour vous cela dépend des caractéristiques de votre jeu comme les coordonnées de votre PAP, votre vitesse de boule, le nombre de rotations, l’angle de rotation latérale et l’angle du Tilt.

Alors faites des essais et n’hésitez pas à modifier la surface de vos boules.