Les différentes machines à huiler et leur fonctionnement

La Phoenix B fut transformée en Firebird (Phoenix C) puis en Crossfire, pour les machines Kegel à feutres.

Crossfire

Kegel Crossfire

Parallèlement, john Davis avec Kegel inventèrent une machine qui distribuait l’huile par un gicleur unique se déplaçant dans la largeur de la piste en distribuant l’huile sur un rouleau de transfert. La distribution de l’huile était programmable de la latte 2 à droite à la latte 2 à gauche ou de la latte 8 à la latte 8 ou encore de la latte 10 à droite à la latte 12 à gauche par exemple. Le huilage asymétrique par rapport au centre de la piste était né.

C’était la Phoenix S à technologie Sanction. J’ai installé la première en France en 1996 à Lomme.

L’huile était distribuée avec beaucoup de précision par une pompe volumétrique (utilisée dans les hôpitaux) et on programmait un volume d’huile contrôlable avec une éprouvette (en général à cette époque entre 1,5 et 2,2 centilitres par piste). Plus de problème de viscosité d’huile, toutes les viscosités étaient utilisables après réglage. Vint ensuite la Kegel Elite.

Elite

dessous Elite

Kegel Elite à technologie Sanction

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10