Le moment de vérité

le_moment_vérité3

Sean Rash est dans une excellente position pour commencer son lâcher avec la boule au niveau de la cheville et son bras droit perpendiculaire au sol, parallèle à la jambe (photo de gauche). Vue de derrière, notez l’orientation de son pied de glisse dans la direction de la trajectoire de la boule et la position du pied directement sous l’épaule gauche, créant une ligne d’équilibre parfaite.

Quand le poids est transféré sur la jambe de glisse, le haut du corps continue à se déplacer un peu vers l’avant. Pour cela, le genou de la jambe de glisse avance, finissant au-dessus de la pointe du pied. L’épaule droite (droitier) doit rester basse, conservant la flexion latérale. Vous ne devez pas relever l’épaule pendant le lâcher et l’accompagnement.

L’accompagnement doit être fait vers le repère de visée et la position finale du bras et de la main doit dépendre de la vitesse de la boule au lâcher et non d’une force venant de l’épaule.

Vous devez maintenir vos jambes dans la position de lâcher et d’accompagnement jusqu’à ce que la boule soit avancée sur sa trajectoire, puis le bras peut retomber librement après avoir sa position haute maximum (voir photo Chris Barnes page 3).

Finissez le lancer dans une position bien équilibrée, en place et il ne pourra vous arriver que de bonnes choses.

Il y a beaucoup de joueurs de haut niveau qui font cela. Chris Barnes, Norm Duke, Mike Fagan, Carolyn Dorin-Ballard et Missy Parkin finissent tous dans une très bonne position à la ligne de faute.

Il y a aussi des joueurs qui ne finissent pas dans cette bonne position d’équilibre. Par exemple Walter Ray Williams qui finit sur une jambe. Après avoir lâché la boule, sa jambe droite monte en l’air et il ne maintient pas sa ligne d’équilibre ni sa flexion du genou. Mais au moment de vérité, il est bien en équilibre.

Pour la majorité des joueurs, travailler pour finir dans une position solide et équilibrée, doit être une priorité.

 

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4