Types de joueurs, arsenal et finition de surface

Une fois le style de jeu déterminé, vous devez ensuite ajuster son équipement en termes de perçage et de finition de surface  pour chacune de ses boules pour obtenir un arsenal complet. Avoir choisi le bon perçage d’ boule de bowling est crucial pour obtenir les meilleurs résultats.

Pour construire un arsenal vous devez avoir une boule qui correspond à chaque situation que vous pouvez rencontrer. Comprendre le type de pistes, d’huiles et de profils de huilage sur lesquels vous allez jouer est une des clés du succès. Si le joueur n’a pas un arsenal complet, il aura certainement plusieurs boules avec des réactions semblables, laissant un ou des espaces dans son arsenal et cela peut être préjudiciable à son jeu.

Un bon point de départ, c’est d’avoir une boule vraiment faible (pas agressive) et une autre vraiment forte (très agressive), puis de remplir les espaces petit à petit.

Vous devez aussi comprendre que différents perçages peuvent créer la même quantité de crochet (de lattes traversées), tout en donnant différentes formes de mouvement de boule. Vous pouvez avoir un crochet adouci et régulier ou un crochet plus violent et plus éloigné. Les deux peuvent envoyer la boule dans la poche, mais l’un aura une meilleure action dans les quilles que l’autre. Sachant cela, vous pouvez faire la différence dans un match serré où un strike de plus permet de gagner au lieu de perdre.

Le second paramètre qui intervient dans le mouvement de la boule, c’est la finition de la surface ou texture. Les pads Abralon peuvent être la bonne solution pour faire la différence en ce qui concerne l’action dans les quilles et peuvent vous permettre d’augmenter votre moyenne de façon significative.

Utiliser la texture correcte sur la boule choisie par rapport aux conditions de jeu, peut permettre à votre équipement de conserver l’énergie et d’avoir un meilleur impact et une meilleure action dans les quilles. Si vous utilisez la mauvaise surface, la boule peut réagir de 2 façons différentes, mauvaises l’une comme l’autre :

1/ La boule a trop de surface et va commencer sa 1ère transition (passage de la phase de glisse à la phase de crochet) trop tôt et perdre son énergie. La boule n’aura pas le bon cheminement dans les quilles, elle subira trop de déflection et aura peu d’action (passage en phase de roule trop tôt).

2/ La boule n’a pas assez de surface et ne va pas lire la piste. Elle va bien conserver son énergie, mais trop longtemps et elle n’aura pas un angle d’attaque correct dans la poche ni une bonne action dans les quilles (pas de passage en phase de roule donc pas assez de déflection).

Si le joueur a un mouvement de boule préféré, il peut être nécessaire de percer toutes ses boules de la même façon, ou bien d’avoir une finition de surface différente sur plusieurs boules identiques. Cette dernière option permet au joueur de faire de petits ajustements quand les pistes commencent à s’assécher, pour conserver le strike.

Pages : 1 2 3

2 commentaires

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3