Système de visée : la trajectoire virtuelle

Calcul du numéro personnel :

C’est l’écart boule/pied moins le drift (s’il s’écarte de la ligne de jeu) ou plus le Drift (s’il va vers la ligne de jeu).

Exemple 1 : Un joueur droitier a 6 lattes d’écart boule/pied et a un drift de 2 lattes vers la gauche : numéro personnel = 4.

Exemple 2 : Un joueur droitier a 6 lattes d’écart boule/pied et a un drift de 2 lattes vers la droite : numéro personnel = 8.

Faites-vous filmer et en grossissant l’image du lâcher, déterminez combien de lattes il y a entre le bord intérieur de votre chaussure de glisse et le centre de la boule. C’est en général entre 5 et 7 lattes. Pour certains joueurs de haut niveau qui passent la boule juste au-dessus de la cheville, l’écart boule/pied peut être de 3 ou 4 lattes. C’est une position permettant de délivrer de la puissance (voir photos page suivante).

4

4 lattes d’écart boule/pied.                                                                                                                           3 lattes d’écart boule/pied.

Puis mesurez le Drift du joueur. Commencez par une ligne de jeu simple comme 10 – 10. Si son écart boule/pied est 6 placez-le sur la 16ème latte en position de départ et regardez sur quelle latte il arrive à la ligne de faute. Le drift doit être régulier, sinon il faut travailler pour qu’il le soit. Vérifiez l’orientation du Pushaway et du balancier, ainsi que la position des pas.

 

Utilisation du numéro personnel :

Si je reprends l’exemple de la ligne de jeu 15 – 13, si je prolonge la position de la boule jusqu’au début de l’approche, je la retrouve sur la 17ème latte. Il suffit d’y ajouter le numéro personnel du joueur (exemple 1 : 4) pour savoir où il doit se placer en position de départ pour pouvoir poser la boule sur la 15ème latte. En partant 21ème latte, il arrivera 21ème et posera la boule 15ème latte.

Si je prends une ligne de jeu plus simple comme 10 – 10, la boule est aussi 10ème latte en position de départ et le même joueur doit se placer 14ème pour pouvoir arriver 16ème et poser la boule 10ème.

 

Conclusion :

Avoir un système de visée plus élaboré permet d’être plus performant.

L’imagerie mentale est bien perçue par notre cerveau et la ligne de jeu virtuelle permet d’être plus précis et plus régulier.

La confiance est améliorée également quand cette imagerie mentale fait partie de la routine de préparation du lancer.

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4