Routine de préparation et d’analyse du lancer.

Les réponses aux questions 5, 6 et 7 donnent des infos vitales sur l’action de la boule dans les quilles (Pin Carry). Imaginons que tout s’est bien passé à la ligne de faute, que la boule a bien suivie la ligne de jeu et le Breakpoint prévus, et qu’elle a frappé la quille dans la poche, mais qu’elle a laissé la quille 9 plantée sur le Pin deck… La boule était dans sa phase où elle roule en entrant dans la poche, la 6 a fait son travail en prenant la 10, mais la boule a été trop conduite sur la 5, ce qui la fait sortir tout droit dans le Pit. La boule est sortie du Pin deck sur la latte 22 en prenant la 8, et en laissant la 9. C’est un cas assez habituel aujourd’hui, avec les boules à haute traction et des quilles sans défense. Grâce à toutes ces informations, vous pourrez préparer votre prochain lancer de façon à ce que la boule subisse plus de déflection après l’impact dans la poche.

La réponse à la question 8 concerne la position du pied de glisse, pour vérifier s’il a bien terminé sur la latte prévue. Sinon, la ligne de jeu programmée n’aura pu être suivie et la boule n’aura probablement pas été posée sur la bonne latte au niveau de la ligne de faute.

C’est maintenant que rentre en ligne de compte votre niveau d’expérience.

Bien que la plupart des joueurs expérimentés n’aient pas vraiment de plan structuré pour traiter toutes ces informations, ils tiennent quand même compte de ce qui s’est passé lors du dernier lancer pour formuler leur modification du prochain lancer. Les joueurs moins expérimentés, vont eux essayer de prendre en considération un ou plusieurs aspects de leur dernier lancer, pour souvent inventer une nouvelle façon de lancer la boule lorsqu’ils remonteront sur l’approche.

 

Il ne reste plus beaucoup de temps libre entre les lancers, mais c’est un sport oui ou non ?

 

Pages : 1 2 3 4

Un commentaire

  • Frederic Benoit dit :

    Le fait de rester dans une routine confirme sa capacité à rester dans sa « bulle » c.-à-d. Insensible aux perturbations extérieures.
    Si les perturbations nous atteignent c’est que nous sortons de notre « bulle » et en conséquence doivent nous alerter sur notre concentration et capacité d’analyse sereine.

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4