Propriétés du noyau d’une boule de bowling

Pour mieux comprendre comment les propriétés physiques du noyau influencent la réaction de la boule, les 2 termes suivants doivent être définis :

  1. Rayon de giration (RG).
  2. Différentiel des RG.

Techniquement parlant, le Rayon de Giration est défini comme étant la racine carrée du moment d’inertie divisée par la masse de l’objet.

Donc, le rayon de giration est la distance qui, si la totalité de la masse de l’objet est concentrée sur ce rayon spécifique, aurait le même moment d’inertie. Le moment d’inertie d’un objet est le rapport entre le couple appliqué et l’accélération angulaire résultante d’un objet.

Pour traduire les définitions de la physique, le moment d’inertie mesure si un objet se met plus ou moins facilement en rotation quand une force lui est appliquée.

En termes simplifiés, le rayon de giration détermine le niveau de facilité pour une boule de bowling  d’un certain poids de se mettre en rotation autour d’un axe donné, et est une mesure de la position du centre de la masse à l’intérieur de la boule par rapport au centre géométrique.

Pour expliquer par une image, imaginez un patineur tournoyant sur la glace. Si le patineur tourne sur lui-même avec les bras tendus vers l’extérieur de son corps, il tournera moins vite qu’en rapprochant ses bras contre son corps.

Les mêmes principes physiques s’appliquent pour le noyau d’une boule de bowling. Pour une forme donnée de noyau, plus le noyau central devient dense (plus lourd), plus la boule va se mettre facilement en rotation, comme le patineur avec les bras repliés contre lui. En d’autres termes, le noyau a un bas RG et cela aide la boule à se mettre en rotation plus rapidement.

Moins le noyau est dense (plus léger), plus la boule va avoir du mal et mettra longtemps à se mettre en rotation, comme le patineur avec les bras tendus longtemps, avec cette fois un RG élevé.

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4