Performances et durée de vie des boules réactives

 Ne pouvant plus absorber d’huile, la boule réactive perd sa capacité à effectuer un crochet lorsqu’elle rencontre de la friction car l’huile reste à sa surface agissant comme un lubrifiant. A partir de ce moment là, le joueur prend conscience que sa boule a perdu ne rentre plus comme avant.

Figure 1, vous pouvez voir la différence de trajectoire entre une boule réactive sortie de la boîte et une boule ayant effectué 100 parties. Les boules sont lancées par un robot et les données proviennent du système CATS. On constate une diminution de la friction et du crochet total pour la boule usée. On peut dire que l’absorption d’huile initiale augmente les performances de la boule (sur les premières parties), mais après une absorption à long terme les performances diminuent.

comparaison boule neuve et boule 100 parties

Figure 1. Comparaison entre boule neuve et boule avec 100 parties.

La question la plus fréquemment posée ensuite, est : ‘’Comment les joueurs de bowling peuvent-ils restaurer leurs boules ?’’

Il est évident qu’une boule usée n’a pas les mêmes performances qu’une boule neuve.

Aussi, les fabricants ont-ils faits des recherches pour proposer des produits afin d’aider à retrouver la réaction perdue des boules de bowling.

Dans les pro-shops vous pouvez trouver :

  • Hook Again : un produit Ebonite, constitué d’un moule en 2 parties dans lequel est posée la boule. D’un produit sous forme de cristaux, qui rempli le vide entre la coque du moule et la boule. Il faut laisser agir au moins 24 à 48 heures pour que l’huile soit absorbée par le produit.
  • Etuve Revivor ou Rejuvenator : l’étuve Revivor ne peut contenir qu’une boule alors que l’étuve Rejuvenator peut en contenir deux. La température ne doit pas dépasser 130° Farenheit (54° C) pour ne pas altérer la résine. La ou les boules tournent et s’essuient sur des pads absorbants. Il faut très souvent repasser les boules plusieurs fois (si le joueur ne le fait pas faire régulièrement) pour obtenir un résultat optimum, en laissant refroidir au moins une heure entre chaque passage pour ne pas chauffer le noyau et risquer de créer des contraintes internes.

Ces 2 systèmes ne font courir aucun risque au niveau de la résine ni des inserts.

Evidemment, un resurfaçage s’impose, en plus de l’étuvage, pour que la boule retrouve pratiquement ses performances du départ. Il faut entretenir vos boules régulièrement pour qu’elles conservent toujours leur potentiel du départ. Pour cela, il faut étuver et resurfacer vos boules réactives environ toutes les 150 parties.

Pages : 1 2 3

Un commentaire

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3