Où regarder pour prendre les bonnes décisions?

Une autre chose importante, à laquelle il faut prêter beaucoup d’attention sur le Pin Deck, c’est où la boule en sort. Sa position, combinée avec les quilles restées debout (même si elles tombent toutes), indique si vous êtes correctement aligné pour faire du score , si vous êtes aligné pour faire beaucoup de 9 ou aligné pour un type de jeu strike-split-strike.

En considérant une boule de strike qui traverse le Pin Deck, l’endroit de sa sortie du Pin Deck indique le niveau d’énergie de la boule à travers les quilles et quel stade de son mouvement elle a atteint.

Pour les droitiers, une boule entrant dans la poche et sortant au centre Pin Deck ou sur le côté droit (côté quille 9) est un mauvais signe.

Dans le premier cas, si elle sort au centre, la quille 9 peut rester et les joueurs en général pensent que la boule est trop forte, alors qu’en fait, elle est trop faible (pas assez agressive). Laisser la quille 9 est le plus souvent le résultat d’une boule qui a conservé son énergie trop longtemps et qui n’est pas entrée dans sa phase  de roule suffisamment tôt pour créer l’angle d’entrée et la déflection corrects dans les quilles. Elle est encore dans sa phase de crochet et ne subit pas une déflection correcte à travers les quilles.

Dans le deuxième cas, plus la boule quitte le Pin Deck vers la droite, plus l’énergie de la boule est faible quand elle entre dans la poche.

Cela remet en question l’idée de boule forte et de boule faible.

Une boule qui a beaucoup d’impact dans les quilles, est une boule qui a passé ses 3 phases de mouvement correctement. Une boule qui est ‘’faible’’ à l’impact est une boule qui est entrée dans sa phase de roule trop tôt.

Quand on parle de boule forte ou faible, le point de référence ne peut pas être les quilles, mais une autre boule. Par exemple, une Ebonite Endure est une boule forte comparée à une Storm tropical Breeze, mais une boule faible comparée à la Storm Lucid. Il vaut mieux considérer comment la boule passe d’une phase de mouvement à une autre dans le sens de la longueur de la piste, plutôt que de considérer son potentiel de crochet latéral. De ce point de vue, une boule qui perd son énergie plus rapidement peut être considérée comme une boule ‘’forte’’, alors qu’une boule qui conserve l’énergie plus longtemps est considérée comme une boule ‘’faible’’. Les 2 peuvent avoir un grand impact dans les quilles, quand le jeu physique du joueur, la surface de la boule, l’équilibrage dynamique et les conditions de jeu se combinent pour créer une réaction parfaite de la boule.

Aussi, la prochaine fois que vous parlerez d’une boule, ne commettez pas l’erreur de ne parler que de son impact dans les quilles, ce qui est plus le résultat d’une mauvaise correspondance avec l’environnement que la boule elle-même. La plupart du temps, quand un joueur décrit une boule comme étant ‘’faible’’, c’est en fait une boule qui perd trop d’énergie le long de la piste, la bonne définition pour une boule ‘’trop forte’’.

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4