Observer les 3 phases de la trajectoire d’une boule

L’observation des 3 phases de la trajectoire de votre boule vous permettra de mieux comprendre ce qui se passe sur la piste et ce qu’il faut faire pour vous adapter aux conditions de jeu rencontrées.

Phase de glisse : La force générée par la vitesse linéaire de la boule est supérieure à la force générée par les rotations. L‘angle de rotation latérale est supérieur à l’angle du tilt. C’est la phase où la vitesse et l’angle de rotation latérale sont les plus grands, la friction et les rotations les plus faibles.

1ère transition : Au fur et à mesure que la boule avance sur la piste, la friction entre la boule et la piste augmente, réduit la vitesse de la boule et augmente les rotations. Quand les forces de la vitesse et des rotations deviennent égales, la boule opère sa 1ère transition et passe de la phase de glisse en phase de crochet. Les facteurs qui interviennent sur la position de la 1ère transition sont : l’agressivité de la coque (composition chimique et texture de la surface), les RGs et le Différentiel (plus la position, la grosseur et la profondeur du trou d’équilibrage). Le niveau d’usure de la piste et le type de huilage interviennent aussi.

Phase de crochet : La force générée par les rotations devient supérieure à la force générée par la vitesse de la boule. Il y a plus de friction entre la boule et la piste. Cette phase commence juste avant la fin du huilage. L’angle de rotation latérale est supérieur à l’angle du Tilt. Moins de vitesse, plus de rotations, moins d’angle de rotation latérale. La longueur de la phase de crochet dépend des RGs du noyau, du décalage du perçage et du trou d’équilibrage. La direction de la trajectoire de la boule et l’orientation des rotations (angle de rotation latérale) commencent à se rapprocher. Le Breakpoint est le point où la trajectoire de la boule change le plus franchement de direction.

2ème transition : Quand l’angle de rotation latérale et l’angle du Tilt deviennent égaux, la boule opère sa 2ème transition et passe de la phase de crochet à la phase de roule. A partir de ce moment, sa trajectoire devient rectiligne.

Phase de roule : Les angles de rotation latérale et du Tilt sont devenus égaux. La vitesse de boule est la plus faible et les rotations à leur maximum. La vitesse de translation et les rotations vont dans la même direction. L’angle d’entrée restera le même jusqu’à l’impact dans les quilles. La puissance de la boule est à son maximum. La déflection de la boule dans les quilles sera plus efficace si la boule y rentre en phase de roule. La boule doit passer en phase de roule juste avant d’entrer dans les quilles, environ à 6 pieds soit 1,8 m pour avoir une déflection efficace dans les quilles.

Scan

Laisser un commentaire