Ma boule rentre moins à la fin des boules d’essai

C’est un phénomène très courant. Il y a plusieurs explications possibles.

Vous avez joué toutes vos boules d’essai sur votre ligne de jeu préférée, vous avez fait beaucoup de strikes et vous êtes en confiance, mais vous avez asséché cette ligne de jeu alors que ça ne comptait pas encore.

1/ Vous avez joué à droite de la 2ème flèche (droitier) l’assèchement de la tête de piste se fera très certainement sentir dès la fin des boules d’essai ou sur les 1ères boules de la 1ère partie et la boule se mettra à rouler très tôt et à finir tout droit

2/ vous avez joué à gauche de la 2ème flèche (droitier) vous allez générer un transfert dans la partie sèche.

Il est possible que les 2 phénomènes interviennent sur la trajectoire de votre boule (assèchement plus transfert). Au bout d’un moment (à la fin de la 1ère ligne par exemple) la boule ne finit plus (washout ou 2-4-5), vous avez l’impression que la fin de piste n’est plus dégraissée.

Il y a encore deux possibilités :

1/ Vous avez choisi une boule polie et elle réagissait violemment sur les lattes sèches au début des boules d’essai, à la fin par contre elle a commencé à ressentir le léger transfert qui vient de s’opérer et elle s’est mise à glisser plus loin (washout ou 2-4-5).

Dans ce cas, il vaut mieux prendre une boule qui réagit un peu plus tôt avec plus de surface (satinée au 4000 ou 2000 Abralon ou Siaair), pour lire la piste plus tôt, atténuer la réaction mais la rendre plus prévisible.

Si vous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) changer de boule, décalez-vous légèrement vers la droite (droitier), par exemple utilisez le décalage 1-1 (1 latte au pied et 1 latte au repère dans le même sens) ou raccourcissez votre approche d’un pas pour ralentir la boule. Puis lorsque cette partie de la piste a été asséchée (au bout de quelques frames), décalez-vous régulièrement vers la gauche (droitier), en utilisant les décalages 2-1 ou 3-2 pour retrouver de l’huile à la pose et envoyer la boule vers l’extérieur, vers une zone sèche.

2/ A l’inverse, la boule était trop poncée au départ. Dans ce cas, elle peut avoir eu une réaction saine au début, mais avoir perdu rapidement son énergie trop tôt et ne plus être efficace en finissant droit au bout de quelques Frames. La boule, à cause de la friction, perd sa rotation latérale dans la partie huilée, commence et finit son crochet trop tôt, l’axe de rotation s’alignant vers l’avant ce qui a pour effet de faire finir la boule tout droit (on a l’impression que la fin de piste n’est pas dégraissée). La meilleure solution, c’est de prendre une boule moins agressive, avec moins de surface. Elle finira plus fort car elle aura conservé son énergie plus loin et son axe de rotation plus longtemps.

Conseil : Evitez de commencer à jouer avec une boule polie sur un huilage frais (piste à zéro). Evitez aussi de jouer avec votre boule la plus agressive. Utilisez une boule médium, avec un noyau symétrique, une surface satinée (2000), de façon à avoir une réaction prévisible et régulière. Cest votre ’’milieu de sac’’. Cette boule devient votre boule de référence et doit être utilisée à chaque fois au début des boules dessai pour observer la forme de la réaction sur la piste et vous permettre de choisir plus facilement la boule qui convient si elle rentre trop ou au contraire pas assez.

Note : En fonction de lhuile utilisée, de la piste, de la température et de lhumidité ambiantes, des boules utilisées, du type de jeu des autres joueurs sur votre paire de pistes, du nombre de joueurs par piste, etc les modifications du huilage sont plus ou moins rapides. En général, la première modification a lieu à la fin des boules dessai ou sur les 1ère Frames de la 1ère partie. On peut évaluer le nombre de frames entre chaque modification, généralement entre 6 et 10 frames.

A vous d’être attentif pour anticiper les évolutions du huilage plutôt que de les subir.

Laisser un commentaire