L’huile de piste

Le volume est choisi en fonction de l’état d’usure de la piste, de sa topographie (si elle est connue)  et du format de la compétition (niveau des joueurs, nombre de parties, etc…).

Le volume d’huile déposé par piste est de 15 à 18 millilitres pour un huilage Open (loisir) et plus de 25 millilitres pour un huilage en compétition internationale (championnats d’Europe et du Monde).

Les unités d’huile :

Il faut un minimum de 3 unités sur toute la surface huilée de la piste aux Etats-Unis. Cette règle fut créée en 1990.

En France, le minimum est de 5 unités d’huile à l’intérieur du huilage. Il n’y a pas de maximum, mais il faut savoir qu’à partir de 80 unités la boule est ralentie car la friction augmente.

Le nombre d’unités d’huile est défini par zone sur la piste suivant les directives fédérales de huilage de l’année en cours (voir ‘’Directives fédérales de huilage’’ sur le site de la fédération).

Remarque : plus le volume et les unités d’huile sont importants et plus l’évolution du huilage et ses transitions sont importantes et rapides.

 

Voici une liste des paramètres de choix et de mode d’application d’une huile :

– Type de machine à huiler.

– Type d’huile de piste utilisée auparavant.

– Type de produit dégraissant utilisé auparavant.

– Ratio de dilution du dégraissant.

– Données de programmation du profil de huilage et du dégraissage.

– Type de la surface des pistes.

– Etat de la surface des pistes, niveau d’usure (soyez objectifs).

– Topographie de la surface des pistes (si elle est connue).

– Ligne de jeu couramment utilisée par les joueurs.

– Que voulez-vous obtenir en changeant d’huile ou en modifiant le profil de huilage ?

 

J’aimerais pouvoir vous dire qu’il existe une huile de piste magique, mais ça n’existe pas.

J’aimerais pouvoir vous dire qu’il existe un profil de huilage magique, mais ça n’existe pas non plus.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est de vous adresser à des gens compétents.

Pendant des années, les bowlings ont tenté de résoudre eux même leurs problèmes de conditions de jeu, chacun de leur côté, avec plus ou moins d’informations et de réussite.

Aujourd’hui, il existe des pôles d’information pour aider les bowlings à ne pas refaire les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs.

Les joueurs (surtout les meilleurs) doivent aider les bowlings à faire évoluer leurs conditions de jeu et ne pas se contenter de toujours critiquer.

Pages : 1 2 3 4

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4