Les différentes machines à huiler et leur fonctionnement

La Silver Bullet fut transformée en Magnum, puis en Summit, puis en Summit HVO, puis en summit HVO-S.

summit

AMF Century Summit HVO

Summit HVO-S

Summit HVO-S

La concurrente de la Silver Bullet  était la Kegel Phoenix-A, puis rapidement transformée en Phoenix-B. L’automate programmable Omron (au centre) permettait de multiples fonctions d’entretien et contenait 10 programmes de huilage en mémoire.

phoenix

DBA Phoenix-B ouverte

Les 8 feutres étaient actionnés par des solénoïdes et plaqués contre le rouleau de transfert sur lequel la brosse prenait l’huile pour la déposer sur la piste.

Toutes les commandes se faisaient par le boîtier en bas à droite avec clavier et écran.

Le dégraissage se faisait par 4 gicleurs orientables placés à l’avant de la machine qui pulvérisaient le mélange dégraissant directement sur la piste, devant la machine. Le Duster s’imprégnait ensuite et frottait sur la piste pour la dépoussiérer et la dégraisser. Les lèvres Squeegee aspiraient le liquide sale ensuite. La brosse pouvait déposer l’huile sur une piste propre et sèche. Ce système était très efficace et l’est toujours.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10