Le jeu en équipe de 5.

Le jeu en équipe de 5 est aussi tactique. Voici quelques exemples de tactiques que vous pouvez mettre en place dans votre équipe pour devenir plus performants.

Tout est basé sur la communication entre joueurs sur la réaction de boule.

Chacun a un rôle à jouer pendant les boules d’essai et pendant l’évolution des conditions de jeu.

Il faut apprendre à regarder la réaction de boule de chaque partenaire pour en tirer des enseignements pendant le jeu. Mais aussi celle des adversaires pour avoir plus d’informations.

Le 1er joueur doit être capable de donner des infos aux autres joueurs sur l’évolution des conditions de jeu.

Chaque lancer doit donner des infos, il faut donc être attentif et ne pas critiquer ce qu’on fait. Ce qui est important, c’est la réaction de boule, pas la façon dont elle a été lancée.

1/ Le 1er joueur lance une boule lente pour bien discerner la longueur du huilage.

2/ En utilisant la règle des – 31, définir la latte de sortie du huilage et s’aligner pour avoir une réaction correcte et mettre la boule dans la poche (bon noyau et bonne surface suivant les conditions de jeu et la longueur du huilage).

3/ Une fois la ligne de jeu la plus performante déterminée, chacun des autres joueurs lance une boule poncée au 500 sur une trajectoire parallèle 2 lattes à droite pour créer un appui à droite de la ligne de jeu.

4/ Trouver la position pour avoir de la marge à droite (rentre plus) et à gauche (glisse plus).

5/ Opérer des décalages pour rester à gauche de la zone asséchée, environ toutes les 5 à 6 frames suivant le huilage et l’huile utilisée. Bouger avant d’être puni (split).

6/ Rester ensemble, derrière chaque joueur et observer à chaque lancer (cohésion d’équipe).

Conclusions :
L’objectif principal est de trouver la ligne de jeu et de se décaler au fur et à mesure de l’évolution des conditions de jeu. En équipe de 5, l’évolution est plus rapide qu’en doublettes d’où l’intérêt d’observer la réaction de boule des partenaires et des adversaires.
La seule préoccupation doit être de mettre la boule sur la trajectoire choisie, ne pas se critiquer ni critiquer les autres, rester positif et prendre ou transmettre les infos après chaque lancer sans commentaires pour ne pas sortir le partenaire qui doit jouer de sa concentration.
Il faut aussi échanger entre les parties, pour changer de stratégie par exemple et préparer la prochaine partie.

Nous ne sommes pas des machines et tous les lancers ne peuvent pas être parfaits. Mais ça ne doit pas nous empêcher d’observer ce qui se passe sur la piste et d’en tirer un enseignement.
Chaque lancer donne des infos, à vous de les saisir et de les utiliser.

Laisser un commentaire