Le jeu des spares

Dans les 2 cas, on peut se servir de la 4ème flèche (centrale) comme repère de visée pour jouer tous les spares. Voir Figure 8. L’avantage c’est que toutes les boules sont jouées dans l’huile des 20 lattes centrales. Pour les quilles de coin, la boule en passant par le milieu de la piste, permet d’élargir la zone de contact avec la quille et d’augmenter votre marge d’erreur. Pour augmenter encore la zone de contact, vous pouvez aussi utiliser la 5ème flèche pour jouer la 10 (droitier) et la 3ème flèche pour jouer la 7 (droitier).

4ème flèche

Figure 8. Repère de visée 20ème latte.

Il vaut mieux utiliser une boule polyester afin de supprimer les problèmes de réaction provoqués par le passage d’une zone huilée à une zone sèche, la boule crée moins de friction et sa trajectoire est plus droite donc plus prévisible. Une boule de spare glisse et va droit quelles que soient les conditions de jeu, un problème de moins à gérer. Il faut simplement travailler la précision par la répétition des lancers.

 

Remarque : dans tous les cas, orientez-vous pour que le balancier et les pas soient dans la bonne direction. Le haut du corps (balancier) doit être orienté vers la ligne de jeu et son prolongement. Le bas du corps (l’approche) doit être orienté vers la latte qui permettra de poser la boule sur la bonne latte. En général, le balancier et l’approche suivent deux trajectoires parallèles.

 

La visée.

Au bowling, comme dans beaucoup d’autres sports, la visée est influencée par l’œil directeur, en particulier au tir à l’arc, aux darts (fléchettes) et au billard. Au tir avec arme à feu, on peut masquer l’autre œil. L’œil directeur est celui qui voit où se trouve réellement l’objet visé.

D’où l’importance au bowling, de garder la tête dans le même plan que la ligne de jeu et que la boule  ‘’pour voir ce que voit la boule’’  avec votre oeil directeur depuis la position de départ jusqu’au lâcher.

 

Méthode pour déterminer son œil directeur : choisissez une source lumineuse (un spot au plafond) éloignée d’environ 5 mètres, formez un cercle en joignant le pouce et le majeur de votre main droite (pour les droitiers). En gardant les 2 yeux ouverts, déplacez votre main pour que la source lumineuse se retrouve au milieu du cercle. Sans bouger cette main, placez l’autre main devant l’œil gauche. Si la source lumineuse est toujours au centre du cercle, c’est que votre œil directeur est le droit (normal en général pour un droitier). Si la source lumineuse est sortie du cercle c’est que c’est l’œil gauche qui est directeur ce qui complique la visée, dans ce cas il faudra accepter de viser un endroit pour passer à un autre plus ou moins proche.

 

Pour travailler votre précision, vous pouvez utiliser un jeu appelé ‘’Qui perd gagne’’ ou ‘’Low Game’’. Il s’agit de réaliser le plus petit score possible, sans faire de gouttière en première boule (sinon vous marquez un strike) et toucher au moins une quille en 2ème boule (sinon vous marquez un spare). Le plus petit score réalisable est 20 en ne faisant tomber qu’une quille à chaque lancer (la 7 et la 10). C’est très formateur au niveau de la précision et de la prise de risque.

 

Vous pouvez aussi coller un tape blanc de 1 pouce de large sur la latte choisie comme repère de visée pour que la boule saute en faisant du bruit quand elle passe dessus. Voir Figure 9. N’oubliez pas de l’enlever à la fin de l’entraînement.

Scotch

Figure 9. Scotch sur la latte de visée.

Vous pouvez aussi utiliser un portique, ou des cônes, ou des bandes caoutchouc, etc…

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13