Dois-je bouger ou pas?

Se décaler vers lintérieur ou changer de boule ?

Quel que soit le type de ligue dans laquelle vous jouez, faire des ajustements quand les pistes changent est obligatoire dans le bowling moderne. Les ajustements sont mineurs dans les ligues débutants et les ligues clubs et sont plus importants dans les ligues sportives, mais ils ont un point commun : quel que soit le type de joueur, à partir d’un moment, le décalage latéral vers le centre de la piste ne fonctionne plus, car le joueur sort de sa ’’zone de confort’’ (le joueur commence à marcher vers sa position de confort à la ligne de faute, le décalage en position de départ ne fonctionne plus).

C’est le cas pour tous les joueurs, même pour les pros. En effet, sur le tour PBA, dans les phases de qualification, les joueurs doivent savoir si Jason Belmonte a joué sur cette paire de pistes avant qu’ils n’arrivent. Très peu de pros peuvent jouer à gauche de Jason qui a d’incroyables rotations.

Beaucoup de coachs traditionnels conseillent de faire uniquement des décalages latéraux, souvent en prenant la boule la plus agressive.

Certains coachs modernes apprennent à leurs élèves à utiliser un changement de boule calculé pour limiter le nombre de décalages latéraux et leur amplitude.

Gardez ceci présent à l’esprit. Je vais maintenant vous présenter mon système qui incorpore des décalages latéraux AUX changements de boules.

Que vous arriviez à une extrémité de votre zone de confort dans vos décalages latéraux ou que vous ne soyez plus capables d’assurer des lancers réguliers, il arrive un moment où vous ne pouvez plus continuer à vous décaler vers le centre de la piste.

La première chose à faire si c’est un problème de confort, est de déterminer où se trouve la limite de cette zone de confort. Pour ma part, je peux jouer sans problème n’importe où à droite de la 18ème latte en restant confortable. Une fois arrivé à la 18ème latte, tout se complique et je devrais m’entraîner à jouer ainsi, mais je peux aussi m’entraîner à changer de boule pour rester dans ma zone de confort.

Le mot clé est ’’entraînement’’.

Voir un joueur en train de travailler pour améliorer sa capacité d’adaptation est malheureusement très rare aujourd’hui. La plupart des joueurs de ligue se contentent de voir combien de strikes ils vont pouvoir faire en jouant 2ème flèche.

Vous devez profiter des boules d’essai (de chauffe pour certains !) avant le démarrage de la ligue, pour déterminer la meilleure ligne de jeu (la plus scorable). Laissez-moi vous proposer un scénario qui fonctionne bien en général :

Quand je joue en ligue, je regarde où jouent les autres joueurs sur ma paire de pistes, en général près de la 2ème flèche. Dans ce cas, je choisis de prendre une boule pas très agressive et de jouer juste au-dessus de leur ligne de jeu, laissant la coque non agressive de ma boule me donner une marge à l’intérieur (à gauche de la 10ème latte pour un droitier). Et le fait que les autres joueurs passent à droite de ma ligne de jeu me procure de la marge à droite, puisqu’ils assèchent cette zone.

C’est l’inverse du vieil adage qui dit de commencer avec la boule la plus agressive.

Au fur et à mesure que la tête de piste s’assèche, je me décale vers l’intérieur de la piste en utilisant un décalage 2-1 ou 1-1 suivant la forme de réaction de ma boule sur la piste et son efficacité dans les quilles. A un certain moment, généralement au début de la 2ème partie, je suis arrivé à la limite d’utilisation de ma boule non agressive et je prends une boule médium, un peu plus agressive. Ce changement de boule est accompagné d’un décalage latéral 3-2 par exemple. Puis je continue à me décaler vers l’intérieur en utilisant le décalage 2-1, puis quand je sens que cette boule médium ne va plus franchement dans la poche, je monte encore en gamme et prends une boule plus agressive jusqu’à arriver à la limite de ma zone de confort. Si j’arrive à la limite de ma zone de confort avant la fin de la ligue, je change à nouveau de boule en prenant une boule médium moins agressive que la précédente et en la jouant plus directement dans la poche. Ce qui permet de sauver les dernières frames de la série jusqu’à ce que je sois capable d’élargir ma zone de confort.

Mettez au point votre plan de décalage latéral :

Si vous êtes l’un de ceux qui pensent qu’on ne peut pas se décaler indéfiniment jusqu’à être devant la gouttière opposée à la boule, alors ma stratégie peut fonctionner pour vous aussi.

Cela demande simplement de la planification, du travail à l’entraînement, de l’apprentissage et la volonté de vouloir changer vos habitudes pour élever votre niveau de jeu.

Pages : 1 2 3

Laisser un commentaire

Pages : 1 2 3