Différence entre noyau symétrique et asymétrique

Ces 2 types de noyau ont chacun leur utilité.
Une boule avec un noyau symétrique a des valeurs de RG maxi (axe Y) et intermédiaire (axe Z) qui ont moins de 5% de différence. Une boule avec un noyau asymétrique a des valeurs de RG maxi et intermédiaire qui diffèrent de plus de 5%.

En général, les boules à noyau symétrique ont une forme de réaction douce et contrôlable. Les boules à noyau asymétrique ont une réaction plus angulaire car elles répondent plus rapidement à la friction que les boules symétriques, avec la même matière de coque et la même préparation de surface.

Toutes les boules deviennent asymétriques après perçage.

Les noyaux asymétriques n’ont pas une répartition égale de bas en haut comme les noyaux symétriques.

Les boules à noyau asymétriques peuvent avoir un Flare large même si la distance Pin-PAP (Positive Axis Point) est importante. Exemple : une distance Pin-PAP de 6 pouces sur une boule à noyau symétrique ne génère que très peu de Flare. Par contre, sur une boule à noyau asymétrique fort, une distance Pin-PAP de 6 pouces génère un Flare très large. C’est la très grande différence entre les boules à noyau symétrique et asymétrique.

Ceci nous amène à une autre intéressante conclusion : les boules asymétriques, en général, procurent davantage d’options de réaction au perceur que les boules symétriques.

Les boules symétriques n’ont que deux variables intervenant sur leur réaction : la distance Pin-PAP et le Pin Buffer (ou angle VAL pour la méthode du double angle). Les boules asymétriques ont une troisième variable intervenant sur leur réaction : le positionnement du PSA (Preferred Spin Axis) par rapport au PAP du joueur.

Plus le Différentiel Intermédiaire est grand avant perçage, plus la position du PSA prend de l’importance. Les joueurs qui aiment utiliser des boules à noyau asymétrique ont en général besoin d’aide pour faire réagir la boule. Ces boules prennent leurs rotations maximales plus vite et finissent plus fort avec un mouvement plus agressif au Breakpoint. Les boules asymétriques sont très efficaces pour les huilages lourds et sur les huilages plus longs qui ne procurent pas beaucoup de friction, alors que les boules symétriques sont généralement plus douces et procurent un type de réaction comme une boule de référence, plus contrôlable.

Les boules à noyau symétrique ont deux principaux moments d’inertie (les axes X et Y) et les boules à noyau asymétrique en ont trois (X, Y et Z). Cette grande différence d’asymétrie est responsable des mouvements plus importants dus aux plus fortes réactions dynamiques créées par ce type de boules.

Et pour terminer, n’oubliez pas qu’il doit y avoir un bon compromis entre la coque, le noyau et l’équilibrage pour obtenir une réaction optimale de la boule.

 

QUESTION : Pourquoi les fiches techniques Storm pour les boules à noyau symétrique montrent-elles des distances PSA-PAP si ce n’est pas significatif ?

REPONSE : Tout d’abord pour conserver la même méthode pour tracer les boules, qu’elles soient symétriques ou asymétriques. La distance elle-même n’intervient pas, mais c’est quand même un outil permettant de peaufiner la réaction de la boule. Comme vous l’avez vu, le 5 x 2 x 2 nécessite un trou d’équilibrage qui peut permettre de modifier la réaction de la boule. Choisir des distances courtes pour la distance PSA – PAP sur les boules symétriques, va décaler le CG (Centre de Gravité) vers l’extérieur rendant le trou d’équilibrage nécessaire. C’est simplement une autre façon de modifier la réaction de la boule pour qu’elle corresponde mieux aux besoins du joueur.

Pages : 1 2

Laisser un commentaire

Pages : 1 2