Perçage conventionnel pour jeu à 2 mains sans le pouce

Le perçage pour le jeu à 2 mains sans le pouce évolue lui aussi, comme le reste pour le plus grand bien de notre sport.

Le principal problème rencontré par les adeptes du jeu à 2 mains, c’est la maîtrise de la trajectoire de la boule.

Les rotations communiquées à la boule peuvent atteindre des niveaux très élevés, de 400 à plus de 500 tours/minute. Cela nécessite une vitesse de boule dépassant les 30 km/heure pour que le compromis vitesse/rotations reste efficace.

Bien que l’augmentation des rotations permette d’augmenter la marge d’erreur au Breakpoint et dans la poche, la maîtrise de la trajectoire reste difficile pour les nouveaux adeptes. Les erreurs sont amplifiées et « l’arrosage » semble être très courant.

Jusqu’à présent, le perçage était fait pour la première phalange du majeur et de l’annulaire (en Finger), mais une nouvelle tendance propose de percer les doigts en conventionnel plutôt qu’en Finger. L’objectif étant de diminuer légèrement les rotations pour rendre la pratique plus facile et augmenter la maîtrise de la trajectoire.

Cette modification de la profondeur des trous s’accompagne d’une augmentation de l’angle arrière des trous des doigts pour ne pas retenir la boule et ne pas perdre d’énergie. Un angle de 1 pouce arrière (Reverse) est conseillé.

Pour l’avoir testé, la sensation est agréable et le contrôle de la tenue de boule amélioré. Les doigts sortent aisément (à condition qu’ils ne soient pas trop serrés) et sans retenue, les rotations sont au rendez-vous et le plaisir aussi.

Voici un exemple de plan de perçage, les angles latéraux et le Bridge peuvent être aménagés :

J’ai trouvé que la position de la main était plus facile à contrôler. La paume de la main se plaçant naturellement toujours au même endroit ce qui évite des modifications importantes et non désirées de la position de la bande de roulement d’un lancer à l’autre. Ces modifications utiles à haut niveau, demandent trop de maîtrise pour ceux qui veulent se faire plaisir en jouant à 2 mains sans le pouce.

NOTE : Les positions du Pin et du CG (et du PSA si asymétrique) dépendent de la position de la bande de roulement du joueur (coordonnées du PAP) et de l’équilibrage dynamique choisi.

Solutions aux problèmes de sortie du pouce

Traduction dun article de Tyrel Rose dans BTM de juin 2019.

L’un des concepts le plus compliqué à solutionner au bowling, c’est « la sortie du pouce » et sa régularité.

Les problèmes de sortie du pouce sont difficiles à résoudre car le lâcher prend seulement une fraction de seconde en ne considérant qu’une partie du lâcher. Un petit changement dans le timing et la sortie du pouce n’est plus la même. C’est aussi l’une des dernières choses à arriver dans une série de mouvements complexes, aussi les causes de problèmes sont-elles nombreuses. Il ne faut pas être surpris que beaucoup de joueurs aient des problèmes pour sortir le pouce avec régularité.

Lire la suite

Différence entre noyaux symétriques et noyaux asymétriques

Savoir si on doit acheter une boule à noyau symétrique ou une boule à noyau asymétrique est plus important que ne le pense la plupart des joueurs. Comprendre la différence entre les deux est difficile même pour les joueurs de haut niveau, mais une fois familiarisés avec les principales caractéristiques de leur fabrication, leur utilisation devient plus claire et les ajustements plus faciles. Ne vous inquiétez pas si vous êtes obligés de relire cet article à cause de sa complexité avant de bien comprendre la différence entre ces 2 formes de noyau.

Lire la suite