Approche mentale des conditions de jeu

La préparation aux conditions de jeu sportives est un challenge mental. Ne laissez pas votre cerveau à la maison.

La première chose, c’est d’avoir un plan solide de votre jeu mental.

Les stratégies et les conseils suivants, sont utilisés par Mika Kovumieni, une des stars de la PBA. Vous aussi pouvez les utiliser à votre avantage.

Tiré d’un article de Ron Hoppe dans BTM de juillet 2006.

Acceptez le challenge.

Adoptez une attitude positive par rapport aux conditions de jeu sportives. Soyez confiant dans vos possibilités. Vous vous êtes entraîné beaucoup pour acquérir des aptitudes. Utilisez-les.

Quelles que soient les conditions de jeu, ce n’est que du bowling.

Les conditions de jeu auxquelles vous êtes confronté sont sans importance. Quelqu’un doit gagner. Les conditions de jeu ne sont qu’un baromètre pour déterminer la hauteur de la moyenne des gagnants.

Concentrez-vous sur ce que vous faites, pas sur le résultat.

Vous devez rester concentré sur le présent. Prenez les lancers un par un. Programmez-vous pour le nombre de parties que vous avez à jouer. Par exemple, si vous avez 10 parties à jouer (120 frames), dites-vous que toutes les frames sont aussi importantes les unes que les autres. A la fin des 120 frames vous pourrez compter les scores.

Ayez conscience de vos dérives mentales.

Voici quelques exemples de dérives mentales, voyez si quelques uns vous sont familiers :

  • Je dois absolument faire un strike.
  • Je dois faire au moins 230 pour être dans le cut (qualifié).
  • J’espère que la prochaine paire de pistes sera la même que celle-ci.
  • J’ai besoin de gagner cette récompense.
  • J’espère que ce changement de boule sera efficace.

Personne ne peut complètement supprimer les dérives mentales, mais vous pouvez apprendre à les remplacer par des pensées positives.

Soyez patient mentalement.

Il est très difficile de garder la boule dans la poche sur les profils sportifs de huilage. Ce qui veut dire que vous devez être mentalement patient quand les strikes ne viennent pas. Remplissez les frames et les strikes viendront.

Croyez dans votre instinct.

La boule est votre partenaire. Croyez dans les réactions que vous voyez. Persuadez-vous que vous avez fait un lâcher correct et faites l’ajustement nécessaire.

Maintenez un niveau émotionnel constant.

Que vous ayez réussi un 290 ou un 130, rappelez-vous que vous avez 120 frames à jouer. Des pics émotionnels peuvent provoquer trop d’apport d’adrénaline et causer des contre-performances.

Laisser un commentaire