Angles pour les pouces très flexibles

D’autres joueurs comme Bill O’Neil  (de 1/8 à 1/2 avant) et Tommy Jones (de 1/8 arrière à 3/16 avant) ont changé leur angle de pouce. Il faut aussi mettre un peu d’angle latéral vers la gauche quand on augmente vers l’avant. Car quand la main se ferme, elle est plus relaxe avec un léger angle latéral gauche.

La vieille formule 40% pour l’angle, 40% pour le span et 20% pour la taille du trou du pouce est toujours d’actualité. Entre 1990 et 2000, beaucoup de perceurs ont augmenté l’angle arrière du pouce pour qu’il sorte plus tôt, plus vite. Mais ils ont obtenu l’effet inverse, le joueur pinçait sa boule car elle avait tendance à partir trop tôt.

La plupart des joueurs, pincent la boule quand elle commence à descendre et aller vers l’arrière, puis à mi-hauteur quand elle revient. C’est donc qu’il faut augmenter l’angle du pouce vers l’avant de 3/16 à 1/4 pour que la boule tienne à la main. On dit toujours qu’il faut être relâché dans le balancier, mais parfois vous ne pouvez pas.

Le mot ‘’Lâcher’’ est impropre. Le lâcher est le résultat du balancier et de l’approche et la boule doit juste partir de votre main, elle doit ‘’échapper’’.

La communication entre le joueur et le perceur est donc très importante pour arriver à trouver la meilleure solution. Celle qui permettra au joueur d’avoir une réaction de boule régulière, en supprimant les tensions dans la main et l’avant-bras.

Missy

Pages : 1 2

Laisser un commentaire

Pages : 1 2